Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

05 Juillet 2018

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Alpha de la Matanie poursuit sa collecte de livres à Matane pour inciter les jeunes à la lecture

©Photo gracieuseté Mélanie Gagné

Depuis le mois de mai dernier, l’organisme Alpha de la Matanie a développé une nouvelle corde à son arc en installant un croque-livres sur la rue Fournier, destiné à accorder une deuxième vie aux livres pour les jeunes de 0 à 16 ans. La collecte dans la boîte de dépôt se poursuit sept jours sur sept, 24 heures sur 24.

Le groupe d’alphabétisation populaire Alpha de la Matanie a développé ce projet de collecte à l’automne dernier afin de permettre, en permanence, aux différents organismes de la région bénéficiant d’un coin de lecture publique de venir s’approvisionner directement sur place, où la population est invitée à déposer tous les livres pour la jeunesse qui prendraient la poussière dans un coin de leur logement. La boîte de dépôt a été placée au 311 rue Fournier, pas loin du Dépanneur Réjean Côté.

Les gens qui donneront leurs livres vont permettre à des jeunes ayant moins accès à la lecture de découvrir le plaisir de lire. -Renée Dionne, coordonnatrice d’Alpha de la Matanie

Le projet a été développé en collaboration avec COSMOSS MRC de la Matanie (Communauté ouverte et solidaire pour un monde outillé, scolarisé et en santé), dont la mission est de développer des actions concrètes pour améliorer les conditions de vie et le parcours des jeunes et de leur famille vivant en contexte de vulnérabilité, notamment dans le domaine de la persévérance scolaire, de l’intimidation, des saines habitudes de vie et du soutien aux parents dans le développement de leurs enfants.

« C’est dans notre mission de prévenir l’analphabétisme en favorisant l’accès aux livres pour tous. Les gens qui donneront leurs livres vont permettre à des jeunes ayant moins accès à la lecture de découvrir le plaisir de lire », s’est réjouie la coordonnatrice d’Alpha de la Matanie, Renée Dionne, en rappelant que l’organisme offrait aussi différents ateliers à la population pour favoriser l’éveil à la lecture ou encore une meilleure connaissance de l’informatique. Rappelons qu’Alpha de la Matanie, qui dépendait à l’origine de la Gigogne, maison d’aide et d’hébergement pour les femmes et les enfants victimes de violences conjugales, s’est ouvert en 2017, pour sa 34e année d’existence, à l’ensemble de la population, tous sexes confondus.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média