Sections

À 16 h, vendredi, Environnement Canada maintient son alerte sur la qualité de l’air à Matane


Publié le 29 juin 2018

Des fumées issues de l’incendie ravageant l’ouest de la région de Manicouagan sont descendues jusqu’à Matane, réduisant la qualité de l’air sur place.

©Photo L’Avantage gaspésien – Stéphane Quintin

D’après un bulletin météorologique spécial actualisé à 16 h par Environnement Canada, les panaches de fumées provoqués par l’incendie encore classé hors-contrôle qui touche la Côte-Nord sont toujours susceptibles de contribuer à une mauvaise qualité de l’air à Matane.

« Des niveaux élevés de pollution de l’air » sont toujours prévus vendredi en fin d’après-midi à Matane en raison de la fumée du feu de forêt toujours classé hors-contrôle dans la région de Manicouagan, sur la Côte-Nord, par la SOPFEU (Société de protection des forêts contre le feu). Selon cette dernière, près de 5 700 hectares seraient concernés par l’incendie ayant débuté le 26 juin dernier.

« La qualité de l’air pourrait se détériorer si la fumée descend jusqu’au niveau du sol. Une toux inhabituelle, l’irritation de la gorge, des maux de tête et l’essoufflement comptent parmi les symptômes possibles. Les enfants, les aînés et les personnes atteintes d’une maladie cardiovasculaire ou pulmonaire, comme l’asthme, sont plus à risque », a mentionné le bulletin d’Environnement Canada.

Les recommandations d’Environnement Canada

Environnement Canada recommande plusieurs mesures afin de se protéger contre les effets nocifs de la fumée dégagée par un feu de forêt :

  1. Limiter les activités à l’extérieur et les activités physiques intenses autant que possible.
  2. Fermer les fenêtres de la maison dans la mesure du possible ainsi que le système de climatisation qui pourrait faire entrer la fumée à l’intérieur de la pièce.
  3. Garder les fenêtres de son véhicule fermées et régler son système de ventilation de manière adéquate pour faire recirculer l’air.
  4. Consulter un médecin ou une autorité sanitaire locale pour obtenir des conseils supplémentaires.

Environnement Canada rappelle aussi que, selon la base de données nationale sur les forêts, environ 8 000 feux surviennent chaque année au Canada, brûlant près de 2 millions d’hectares de forêts. Plus de détails en se rendant sur le lien suivant : https://www.canada.ca/fr/environnement-changement-climatique/services/cote-air-sante/fumee-feux-foret-qualite.html.