Sections

Les Piles-Poils lancent une campagne de sociofinancement


Publié le 20 juin 2017

La fierté de Coaticook, David Morin entouré des frangins Mathieu et Simon Portelance.

©Photo Gracieuseté

Le groupe humoristique Les Piles-Poils composé des frères Simon et Mathieu Portelance de Cap-Chat ainsi que David Morin de la ville de la crème glacée sollicitent l'aide du public afin d'amener leurs productions à un niveau supérieur.

Créé en 2014, les Piles-Poils comptent déjà 63 capsules humoristiques tantôt originales, tantôt parodiques, mêlant imitations, chant et créativité. Depuis le début, les trois comparses déboursent eux-mêmes tous les frais associés à la location d'équipement technique et l'achat de costumes et maquillages. « Jusqu'à maintenant, nous avons dépensé environ 3 000 $ pour la production de nos capsules contre 300 $ de revenus par année qui ont été générés par la vente de t-shirts. Nous nous tournons maintenant vers nos fans pour nous aider », expliquent les membres du groupe.

L'interprétation délirante de Mathieu Portelance dans cette parodie de Pied de poule a attiré l'attention de l'animateur Paul Houde du 98,5 FM.
Photo Gracieuseté - Les Piles-Poils

Les trois gars se fixent des objectifs réalistes quant à la récolte de financement. « Si nous pouvons aller chercher un minimum de revenus supplémentaires par mois, nous serions heureux », explique Simon. D'ailleurs la plate-forme de sociofinancement choisie par le Poils est différente des autres puisque celle-ci repose sur des versements mensuels plutôt qu'un seul paiement. De cette façon, les gars veulent s'assurer d'avoir un minimum de revenus dédiés à leurs capsules chaque mois.

L'argent amassé par cette campagne servira principalement à améliorer la qualité des capsules. Le groupe entend améliorer son studio, acheter du matériel technique tel une prise de son ou un trépied, construire certains décors ou avoir accès à des lieux plus difficiles et se permettre davantage de matériel comme des prothèses ou des lentilles pour jouer les personnages

La suite des choses

Simon Portelance qui emprunte de façon assez convaincante,les traits de Boom Desjardins.
Photo Gracieuseté - Les Piles-Poils

En quelques années seulement, Les Piles-Poils ont déjà gagné beaucoup en notoriété avec plus de 4 725 abonnés à leur page Facebook. Les gars ont également multiplié les apparitions sur scène et à différentes émissions. CTRL, Douteux.org, Le Festival de l'internet d'Alma et au Bordel en compagnie de Mike Ward. Ils ont aussi collaboré avec quelques noms bien connus du milieu de l'humour et du web dont Richardson Zéphir, Julien Bernatchez, Mathieu St-Onge et Richard Z. Sirois. « On veut faire encore plus de scène, produire au moins 32 capsules la saison prochaine avec des invités spéciaux plus notoires », expliquent les trois membres diplômés du Cégep de Jonquière qui ont d'ailleurs tous déniché un emploi dans le même bâtiment. Alors que David travaille comme caméraman à RDS, Mathieu occupe plutôt le poste de technicien de diffusion au même canal. Quant à Simon, il est aussi technicien de diffusion, mais à TV5. Pour boucler le tout, les trois comiques partagent aussi un loyer.

Le public est donc invité à visiter la plateforme www.patreon.com/lespilespoils afin de devenir un « patron officiel » des Piles-Poils. Tout dépendant du montant mensuel versé, les gars s'engagent à offrir en retour des petits bonbons allant de photos autographiés, des vidéos de tournage exclusifs et des fonds d'écran. « Si tu nous donnes 100 $ par mois, t'as clairement beaucoup d'argent. On te promet donc d'aller se saucer dans ta piscine cet été », concluent les trois joyeux lurons.

On peut également suivre les Piles-Poils sur leur page Facebook.