Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

29 janvier 2024

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@medialo.ca

Ouverture de la pêche au sébaste; coup de frein pour la crevette

RIVIÈRE-AU-RENARD

Sébaste

©Photo tirée de la page Facebook des Pêcheries Gaspésiennes

Un plancher de 25 000 tonnes de sébaste pourra être récolté dès cette année.

Un plancher de 25 000 tonnes de sébaste pourra être récolté dès cette année dans le golfe du Saint-Laurent, a finalement annoncé vendredi la ministre des Pêches, Diane Lebouthillier.

Ce nombre pourrait être appelé à augmenter, selon les avis d’un comité consultatif qui se penchera sur la question. Les scientifiques du MPO estiment que jusqu'à plus de 300 000 tonnes pourraient être pêchées sans nuire à la ressource, très abondante dans le golfe du Saint-Laurent (plus de 3 millions de tonnes).

« On peut bien avoir 300 000 tonnes demain matin, mais il faut réussir à les transformer, analyse toutefois Daniel Côté, le maire de Gaspé. Aller le pêcher pour le dumper au dépotoir, ça sert à rien. Il faut lui trouver une valeur sur les marchés. Le défi est là. C’est à nous à le prendre sur nos épaules pour avancer. Le 25 000 tonnes, ça va permettre un début d’industrie, mais ce n’est pas ça qui va sauver les pêcheurs. »

« C’est un signe encourageant. Ça permet d’ouvrir les marchés. Tu ne peux pas le commercialiser si c’est fermé », note de son côté Olivier Dupuis, propriétaire des Pêcheries Gaspésienens à Rivière-au-Renard. Rappelons qu’avec le déclin des stocks, un moratoire avait été décrété sur le poisson rouge en 1995 (dans l’unité 1); moratoire qui tenait encore jusqu’à aujourd’hui, près de 30 ans plus tard.

En contrepartie, les captures de crevette nordique ne pourront pas dépasser les 3060 tonnes cette année. « Ce chiffre est vraiment un juste milieu qui assurera une modeste pêche tout en permettant aux stocks de se reconstituer. Personne ne souhaite pêcher la dernière crevette », indique Diane Lebouthillier.  En comparaison, les crevettiers ont pêché un peu moins de 40% des 14 450 tonnes autorisées en 2023, une année déjà considérée comme exécrable. Plusieurs pêcheurs n’ont tout simplement pas pris la mer en raison du peu d’abondance de la ressource et de l’augmentation des prix du carburant, rendant chaque sortie déficitaire.

À noter que les crevettiers du Québec se verront initialement octroyer 10% des allocations pour la pêche au sébaste, tout comme les communautés autochtones. L’Association des capitaines propriétaires de la Gaspésie compte à elle seule une trentaine de crevettiers. « Est-ce qu’un pêcheur va investir dans une pêcherie sachant qu’il n’a pas assez de quota pour la rentabiliser? Chacun aura une très petite part, probablement insuffisante pour s’équiper et aller faire cette pêche. Il reste énormément de travail à faire », rappelle le directeur général, Claudio Bernatchez

Le secteur de la flotte d’engins mobiles hauturiers – soit les navires de plus de 100 pieds – obtiendra  58,7% des allocations de sébaste dans l’unité 1, contre 14,9% pour le secteur de la flotte côtière (ceux de moins de 65 pieds).

Pêche à la crevette 2024
Zone Tonnage autorisé
Esquiman 1757
Anticosti 488
Sept-îles 342
Estuaire 473
Pêche au sébaste (unité 1)
Flotte Allocation
Flotte d'engins mobiles hauturiers (navires de plus de 100 pieds) 58,69%
Flotte côtière d'engins mobiles (navires de moins de 65 pieds) 14,84%
Flotte semi-hauturière d'engins mobiles (entre 65 et 100 pieds) 5,72%
Engins fixes de pêche côtière (prises accessoires) 0,75%
Pêcheurs de crevettes de l'estuaire et du golfe du Saint-Laurent 10%
Quotas dédiés aux communautés autochtones 10%

Fonds des pêches

 

La ministre Lebouthillier a profité de l’occasion pour confirmer ce qui avait été déjà été discuté sur la place publique, à savoir que le Fonds des pêches du Québec serait reconduit de deux ans, jusqu’en 2026. L’enveloppe de 42,8 millions de dollars arrivait à échéance à la fin du mois de mars et les sommes n’avaient pas toutes été allouées. Il resterait au total environ 10,4 millions (le fédéral contribue à 70%; le provincial à 30%). La priorité sera accordée à ceux qui auront des projets innovants pour la pêche au sébaste, a assuré la députée et ministre.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média