Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Pattes et Poils

Retour

25 septembre 2023

Dominique Fortier - dfortier@medialo.ca

Cocotte : la chatte sauvage qui s’autodisciplinait

CHRONIQUE ANIMALE

Cocotte

©Photo Gracieuseté - Aude Juan

Princesse Cocotte

La Matanaise Aude Juan a toujours été une grande amoureuse des animaux et des chats en particulier. C’est donc sans surprise qu’elle s’est laissée séduire par Cocotte, une petite chatte secourue par un bon samaritain puis amenée au refuge animalier.

Aude était alors bénévole au refuge animalier lorsque Cocotte est arrivée un beau jour. « Chaque année, un gentil papi que je n’ai jamais rencontré prenait l’initiative d’amener un chat qui trouvait refuge dans sa grange chez le vétérinaire pour le faire soigner. Il assumait tous les frais et le conduisait jusqu’au refuge pour adoption. Dans le cas de Cocotte, c’est un vrai petit miracle puisqu’elle était dans un très piteux état. Le vétérinaire avait même dû lui amputer la queue. »

À son arrivée au refuge, Aude Juan a fait la rencontre de Cocotte qui n’était pas un modèle de sociabilité. Simplement pour faire sa litière, le personnel du refuge devait mettre des gants pour éviter griffes et morsures. Elle n’était pas plus accueillante avec les visiteurs qui venaient se magasiner un nouvel animal de compagnie. « On estime qu’elle avait environ cinq ans. C’est déjà difficile de faire adopter un chat adulte; encore plus lorsqu’elle est agressive. Sauf avec moi.  Elle me laissait la caresser et la prendre. Évidemment, j’étais tentée de l’adopter même si j’avais déjà d’autres chats à la maison. Finalement, j’ai succombé et je l’ai ramenée à la maison par crainte qu’elle ne soit jamais adoptée », raconte-t-elle.

Une chatte plus que surprenante

Cocotte est arrivée dans sa nouvelle demeure avec une attitude très possessive. Suivant sa nouvelle maman adoptive pas à pas, elle ne laissait pas le reste de la chatterie s’approcher d’Aude. Il y a donc eu cette période d’isolement souvent suggéré par les experts pour permettre au nouvel animal de s’acclimater à son nouveau milieu de vie.

C’est là que la magie s’est produite. « À notre grande surprise, Cocotte s’est dressée toute seule. Lorsqu’on ouvrait la porte, elle marchait la tête haute, elle nous écoutait à la lettre et demandait elle-même la porte pour retourner dans ses appartements. J’ai donc essayé, pour le plaisir, de lui enseigner quelques tours », confie Aude.

En un temps record, la nouvelle maman adoptive de Cocotte a réussi à lui apprendre plein de petits tours souvent réservés aux pitous comme : Assis, couché, tourne, etc. « Elle est très maline puisqu’elle s’assure que le pot de gâteries soit ouvert avant de s’exécuter. »

Même chose lorsque vient l’heure du dodo. On lui a aménagé un petit lit à côté du nôtre et lorsque mon copain et moi, on se prépare pour aller se coucher, elle se dirige automatiquement sur son propre lit. « Elle est incroyable. Elle est très intuitive et sait ce qu’elle doit faire pour obtenir ce qu’elle veut. Son attitude fait que j’ai développé rapidement une relation unique avec elle que je n’ai pas avec mes autres chats », poursuit Aude.

Cocotte est aussi sensible aux douleurs de sa maman. Souffrant d’une condition chronique, Aude a régulièrement des crises d’arthrose la forçant à se coucher. À ce moment, sa chatte s’étend à ses côtés et pose sa patte sur sa main. « C’est comme si elle me disait qu’elle était là. On communique ensemble et on se parle. On a vraiment vu l’évolution de son comportement et aujourd’hui, elle est devenue confortable avec les humains. »

C’est donc une histoire d’adoption qui se termine fort bien, autant pour Aude et Tommy que pour Cocotte qui a assurément trouvé une demeure pour le reste de sa vie.

Aude, Tommy et Cocotte

©Photo Gracieuseté

Aude, Tommy et Cocotte.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média