Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

05 septembre 2023

Dominique Fortier - dfortier@medialo.ca

Record de pluie battu cet été dans l’Est-du-Québec

TENDANCES MÉTÉOROLOGIQUES

Pluie

©Photo Archives - L'Avantage Gaspésien

La pluie ne s'est pas reposée cet été dans l'Est-du-Québec.

Ce n’était pas une simple perception. Il y a bel et bien eu beaucoup plus de pluie qu’à l’habitude cet été en Gaspésie et au Bas-Saint-Laurent.

Le météorologiste de MétéoMédia, Patrick Duplessis, confirme que c’est bel et bien le cas. « On a effectivement battu des records. Dans la pointe gaspésienne, on a enregistré la plus grande quantité de pluie tombée en un été depuis 1980 où l’on avait eu 495 mm de pluie. À Gaspé, on a enregistré 540 mm de pluie, soit pratiquement le double des normales de la saison. »

Au Bas-Saint-Laurent, même si l’été a été relativement gris, on a noté un brin moins des précipitations. « Rimouski et les environs ont été chanceux puisque les gros orages avec beaucoup de pluie sont tout juste passés à côté », ajoute le météorologiste.

Quant à savoir d’où provenait cette pluie, Patrick Duplessis explique les systèmes météorologiques se déplaçaient très lentement. À cela s’ajoute les eaux de l’Atlantique qui étaient très chaudes, soit 5 degrés de plus que la normale, aux abords des provinces maritimes. « Nous avons donc eu davantage d’évaporation, ce qui a contribué à nourrir les dépressions. Sans cette eau chaude, l’été aurait été aussi moche, mais sans les pluies diluviennes », nuance monsieur Météo.

Malgré l’été qui a été tel que tel, il y a quand même une petite percée de soleil derrière les nuages puisque le mois de septembre s’annonce, somme toute, confortable avec des températures chaudes, du moins pour les premiers jours du mois. « On remarque aussi depuis une trentaine d’années que l’été semble s’étirer aux premières semaines d’automne. Un autre fait notable est que nous n’avons pas eu de 30 degrés en août alors que nous avons déjà eu une journée de septembre qui a atteint ce seuil », ajoute Patrick Duplessis.

Pour les prochaines semaines, on devrait retourner dans les normales de saison, soit de 18 à 22 degrés Celsius. « On devrait quand même avoir, en moyenne, un mois de septembre plus chaud que la normale, mais ce sera en raison des premiers jours du mois qui auront été exceptionnellement chauds », conclut le sympathique météorologiste.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média