Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

14 février 2023

Dominique Fortier - dfortier@medialo.ca

22 M$ pour maintenir l’édifice René-Tremblay et les emplois fédéraux

BÂTIMENT GOUVERNEMENTAL

Édifice René-Tremblay

©Photo Gracieuseté

L'édifice René-Tremblay est grandement dû pour des travaux de réfection.

Après des années de questionnement, le gouvernement fédéral a enfin confirmé que l’édifice René-Tremblay de Matane serait rénové, ce qui permettra de maintenir les 420 emplois qui y sont associés.

Dans son rapport d’une cinquantaine de pages, le gestionnaire des immeubles et des installations jonglait avec six différents scénarios, dont le déménagement dans un autre édifice, l’agrandissement du bâtiment actuel ou le statu quo. C’est finalement l’option du maintien du bâtiment actuel sans agrandissement qui a été retenu. On précise toutefois que d’importants travaux de mise à niveau seront réalisés d’ici cinq ans.

Les travaux qui seront réalisés dans l’édifice René-Tremblay sont sur le plan électrique afin que le système soit en mesure de mieux soutenir la surcharge due à l’informatisation des postes de travail. On prévoit aussi repenser les espaces de travail, agrandir le stationnement, refaire l’enveloppe extérieure de la bâtisse et installer des gicleurs dans les entrepôts. Il y aura aussi des travaux de mise aux normes de l’édifice pour répondre aux risques de tremblements de terre.

Une députée soulagée

Après trois ans à tenter d’obtenir des réponses, la députée bloquiste d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Kristina Michaud, se réjouit que l’information soit enfin publique. « Les citoyennes et les citoyens de La Matanie peuvent être rassurés : l’avenir de SPAC à Matane est garanti. Les emplois le seront eux aussi ainsi que le bâtiment qui sera amélioré pour répondre aux différents besoins soulevés par le syndicat des employés depuis quelques années. Le ministère l’a même confirmé, personne ne doit craindre de pertes d’emplois ou une restructuration gouvernementale qui mènerait à un exode des fonctionnaires. »

Même si la conclusion est réjouissante, la députée souligne que la collaboration n’a pas été de mise dans ce dossier puisqu’une demande d’accès à l’information a été nécessaire pour obtenir ledit rapport rédigé il y a déjà un an.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média