Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

08 février 2023

Annie Levasseur - alevasseur@medialo.ca

Un projet pilote pour favoriser l’implantation d’entreprises agricoles

AGRICULTURE

L’équipe de travail de la Table de concertation bioalimentaire du Bas-Saint-Laurent.

©Photo : gracieuseté

L’équipe de travail de la Table de concertation bioalimentaire du Bas-Saint-Laurent.

L’incubateur d’entreprises agricoles « Le Germoir, parcours d’incubation » a récemment été lancé par la Table de concertation bioalimentaire du Bas-Saint-Laurent. 

Ce projet pilote s’adresse aux nouvelles entreprises agricoles dans leur phase 0-3 ans, établies au Bas-Saint-Laurent et enregistrées auprès du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation.  

L’idée de le mettre en place est venue à la suite de la publication d’un rapport en 2017 dans lequel il était démontré qu’il y avait beaucoup d’entreprises agricoles en démantèlement dans la région et qu’il n’y avait pas assez de relève pour reprendre toutes les entreprises.  

« On constatait que les profils de la relève étaient très variés au niveau de la formation, de l’expérience ainsi que de la relève apparentée ou non, mais que les défis étaient similaires. ‘‘ Le Germoir ‘‘ vise donc à s’assurer que la relève agricole mène à terme ses activités, que les entreprises aient un succès et qu’elles durent plus que 0 à 3 ans », explique la coordonnatrice pour « Le Germoir, parcours d’incubation », Jeanne Trachy.  

Le projet est d’une durée de 2 ans et demi. D’une valeur de 15 750 $, l’offre comprend des conseils agricoles, de la formation, un profil de personnalité, du mentorat, du réseautage, un soutien à l’établissement et un suivi pendant et après l’incubation. Il s’agit d’une occasion pour un nouvel entrepreneur de développer son réseau et de rencontrer des gens qui vivent les mêmes défis.  

« La personne va recevoir des conseils agricoles et toute l’offre de services est faite avec des partenaires du Bas-Saint-Laurent. La Table de concertation aide les partenaires à travailler ensemble. C’est un gros travail collectif et le projet est en gestation depuis 6 ans. Parmi les partenaires, nous comptons notamment des organismes et des entrepreneurs déjà implantés dans la région », mentionne madame Trachy.  

« Notre gouvernement est fier de contribuer à ce projet qui donnera un coup de pouce important à la relève agricole dans le Bas-Saint-Laurent. Je salue l’initiative de tous les partenaires qui ont uni leurs efforts afin de lui offrir de meilleures chances de réussite. Je suis certaine que de beaux transferts de connaissances et d’expertises seront effectués avec l’aide du ‘‘ Germoir ‘‘ », exprime la ministre des Ressources naturelles et des Forêts et députée de Rimouski, Maïté Blanchette Vézina. 

Seize participants seront choisis en 2023, soit deux par MRC du Bas-Saint-Laurent. Ils seront divisés en trois cohortes. La date limite d’inscription pour la première est le 19 février. Pour en savoir plus ou pour soumettre sa candidature, il est possible de visiter le www.tcbbsl.org

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média