Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

08 décembre 2022

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

50 ans d’amour pour Magella Lévesque et Francine Bouchard des Méchins

ANNIVERSAIRE DE MARIAGE

Magella et Francine

©Photo Gracieuseté

Magella et Francine célébrant leur 50e anniversaire de mariage.

Le 1er décembre dernier, Magella Lévesque et Francine Bouchard des Méchins ont célébré leur 50e anniversaire de mariage entouré de leur famille et leurs proches.

Les deux tourtereaux habitaient déjà à proximité l’un de l’autre alors qu’ils étaient jeunes en plus de fréquenter la même école. « C’était facile de se voir puisqu’on avait seulement à traverser la rue. Puis lorsque Magella a été travaillé sur les bateaux, j’allais le voir chez lui à son retour. Il me gâtait parce qu’il voulait m’avoir, alors il me donnait de l’argent pour que j’aille m’acheter des bonbons. Ç’a fini par un mariage », raconte Francine avec le sourire.

Pour le couple méchinois, il est clair que la communication est essentielle pour durer aussi longtemps. « C’est sûr qu’on doit apprendre à s’endurer par moments. Mais l’important, c’est qu’on soit en santé », ajoute-t-elle.

Francine et Magella ont toujours habité aux Méchins. Ils ont eu deux enfants, soit Pascal et Jean-François et comptent maintenant quatre petits-enfants.

Lorsqu’on demande à Francine comment elle qualifie son mari, elle parle d’un homme qui a très bon cœur en plus d’être actif et travaillant. À l’inverse, Magella souligne le fort caractère « à la Bouchard » de son épouse, tout en mentionnant qu’elle lui a fait passer la plus belle vie qu’il aurait pu souhaiter.

Magella Lévesque a passé la plus grande partie de sa carrière à travailler sur les bateaux, que ce soit chez Verreault Navigation ou Méridien Maritime ou en Ontario. Il a aussi eu son bateau de pêche. « J’ai toujours travaillé et je continue encore. Aujourd’hui, nous sommes encore aussi actifs. Je fais un peu de mécanique, on monte magasiner à Matane et on écoute le hockey », raconte-t-il.

Du côté de Francine Bouchard, elle a travaillé pendant dix ans à la poissonnerie à Cap-Chat.

Le couple est d’ailleurs très heureux d’habiter encore dans la même maison aux Méchins qu’ils ont acquis en 1970. 50 ans plus tard, c’est toujours à cet endroit qu’ils vivent leur amour et ils entendent y rester.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média