Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

28 novembre 2022

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Des jeunes Cap-Chatiens habillés pour l’hiver grâce à la générosité du milieu

DONNER AU SUIVANT

Habillons nos petits

©Photo Gracieuseté

La directrice du Centre de pédiatrie sociale de la Haute-Gaspésie, Annie Chenel, reçoit les habits de neige avec beaucoup d'enthousiasme.

Des aînés, employés et entreprises de Cap-Chat ose sont serrés les coudes afin d’amasser des fonds pour habiller des enfants de la tête aux pieds pour l’hiver.

Née il y a trois, l’initiative de la Résidence du Presbytère de Cap-Chat avait pour but de redonner à la communauté, spécialement aux enfants provenant de familles défavorisées. Alors que la saison froide fait rarement de cadeaux en Gaspésie, aînés et employés de la résidence cap-chatienne ont eu l’idée d’unir leurs efforts afin d’amasser des fonds pour habiller un enfant convenablement pour l’hiver. « Il nous arrivait de voir des enfants avec des manteaux de printemps alors que l’hiver était déjà commencé. C’est là que nous avons eu l’envie de donner un coup de main comme d’autres initiatives qui existent déjà et qui aident beaucoup d’enfants. Je pense notamment à l’Arbre généreux », conclut la directrice de la Résidence, Mona Davis, qui souhaite sensibiliser le plus de gens possible à la réalités des enfants défavorisés dans la paroisse.

La première année, un enfant a été habillé de la tête aux pieds et deux l’année suivante. Pour 2022, la Résidence du Presbytère a tendu la main à des entreprises de la municipalité afin d’amasser davantage d’argent. Le dépanneur Centre-ville, Meubles Richard, Jean Coutu Isabelle Landry ainsi qu’Harmonie coiffure ont tous levé la main et ont embarqué dans l’initiative proposée par la Résidence du Presbytère. Résultat : quatre enfants ont pu avoir des vêtements d’hiver de la tuque jusqu’aux bottes.

Le Centre de pédiatrie sociale de la Haute-Gaspésie agit en tant qu’intermédiaire. Il fournit une liste de besoins de sa clientèle et la directrice de la Résidence, Mona Davis, procède ensuite à faire les emplettes. « Il y a même une employée d’un grand magasin où j’ai été acheté les habits de neige qui a été si touchée par le geste qu’elle a offert de contribuer elle aussi », se réjouit-elle.

Par ailleurs, avec l’argent excédentaire amassé dans les différents commerces de Cap-Chat, le Centre de pédiatrie sociale prévoit aider certains enfants comptant parmi ses patients à s’inscrire à diverses activités qui correspondent à leurs talents.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média