Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

17 novembre 2022

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

7 000 élymes-des-sables et 225 rosiers plantés en bordure de la rivière Matane

PROTECTION DES BERGES

Uni-Vert

©Photo Gracieuseté - Guy Ahier

Les abords de la rivière Matane ont fait l'objet d'intervention ciblées de la part du groupe Uni-Vert cet été.

Le groupe environnemental Uni-Vert de Matane a procédé à la plantation de 7 000 élymes des sables et 225 rosiers le long de la rivière Matane et près de son embouchure.

Grâce à cette intervention qui s'ajoute à toutes celles réalisées au cours des dernières années, le groupe Uni-Vert poursuit ses efforts de stabilisation des berges et de protection des habitats aux abords du littoral.

Si les dernières interventions s'étendant sur plusieurs kilomètres ont été réalisées sur le bord du fleuve Saint-Laurent entre les municipalités de La Matanie, les plus récents travaux étaient concentrés à l'embouchure de la rivière Matane près de l'avenue du Phare et aux abords du parc Hammermill près de la rue de la Baie.

C'est pendant l'été 2022 que le coordonnateur Guy Ahier et son équipe ont nettoyé les berges en collaboration avec le Carrefour Jeunesse-Emploi ainsi que la ville de Matane et planté les élymes et les rosiers. « Nous utilisons des techniques de génie végétal pour restaurer les habitats côtiers perturbés. Une plantation d'arbustes et de graminées couvrant une superficie de 802 mètres², soit 80 % en élymes-des-sables et 20 % en rosiers sauvages a ainsi permis de restaurer les secteurs pré-identifiés. »

Ce dernier est très satisfait des résultats, estimant que les interventions sur le terrain ont dépassé les objectifs qui étaient fixés. « Nos rosiers sauvages en bord de talus et nos élymes-des-sables, une plante graminée qui, en retenant le sable par ses nombreuses racines, stabilise les bords de plages, ont bien répondu et continuent leur croissance », ajoute-t-il.

D'ailleurs les travaux réalisés par le groupe a suscité l'intérêt des résidents qui se sont informés sur la nature des travaux en plus de féliciter le groupe environnemental pour son initiative. De plus, les propriétaires riverains qui souhaitent contribuer à l'effort peuvent le faire, tout en prenant soin de privilégier des plantes qui résistent aux vagues par leurs racines solides et profondes comme l'églantier ou le rosier sauvage. « Cela permet d’arrêter l’érosion côtière car les racines stabilisent les talus, retiennent le substrat, et le sable sur la plage. Ce sont des alternatives naturelles à l'enrochement », précise le coordonnateur d'Uni-Vert Matane.

Ce nouveau projet a profité d'une enveloppe de 9 342 $ du fonds vert de la Ville de Matane et d'une somme de 9 794 $ de la MRC de La Matanie dans le cadre du programme de soutien à la vitalisation des communautés et à la coopération intermunicipale. Cette somme a notamment servi à réaliser des travaux similaires à Grosses-Roches. Uni-Vert a aussi obtenu le soutien financier d’Emploi d’Été Canada qui a permis à trois employés de travailler sur cette initiative.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média