Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

03 novembre 2022

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

28 infirmières africaines en renfort à Matane et Sainte-Anne-des-Monts

RECONNAISSANCE D'ACQUIS

Soins infirmiers

©Photo Gracieuseté - Stéphane Quintin

Les infirmières ont été déployées dans des municipalités comme Matane où l'on retrouve un hôpital.

28 infirmières provenant de l'Afrique sont accueillies à Matane et Sainte-Anne-des-Monts pour aider à combler la pénurie de main-d'œuvre qui sévit actuellement dans le réseau de la santé.

Ce projet-pilote se traduit par une formation d'environ un an visant à reconnaître les acquis des infirmières africaines et les intégrer dans le réseau de la santé québécois. Celles-ci proviennent de l'Algérie, de la Tunisie, du Cameroun et du Maroc. À la fin de leur formation, ces professionnelles se sont engagées à pratiquer leur métier dans la région pour un minimum de trois ans.

Les nouvelles recrues suivront une formation de 915 heures, nommé Intégration à la profession infirmière du Québec. Ce programme est offert en mode hybride et comporte 360 heures de stage. La formation les mènera à l’examen de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, leur permettant ensuite d’aller travailler dans des établissements de santé de la région comme infirmières-techniciennes. L’automne 2023 est ciblé. Pendant leur formation, elles pourront prêter main-forte au CISSS comme préposées aux bénéficiaires.

Ce sont d'ailleurs les CISSS qui ont fait les premières approches auprès des infirmières africaines et qui se sont ensuite tournés vers les cégeps en région. « Nous nous sommes portés volontaires au Cégep de Matane pour déployer cette première phase du projet. Ce sont des infirmières qui ont un parcours très diversifié et qui ont œuvré dans différentes conditions. Certaines d'entre elles ont même 30 ans d'expérience dans le métier. On part donc de leurs compétences acquises et on comble l'écart pour qu'ils puissent avoir les prérequis pour pratiquer au Québec », indique le conseiller pédagogique, Jean-Mathieu Fortin.

Du côté du CISSS-Gaspésie, le président directeur général, Martin Pelletier se réjouit de cette nouvelle qui viendra combler un manque certain. « « Je suis extrêmement heureux d’accueillir de nouvelles personnes au sein de l’équipe L’arrivée de ces infirmières et infirmiers est l’une des clés pour le maintien, et même pour l’amélioration de l’offre de soins et services de notre établissement dans le contexte actuel. Je suis certain que notre personnel et les usagers sauront accueillir chaleureusement ces soignants. »

Au total, ce sont 38 infirmières qui ont été recrutées dans le réseau gaspésien et 37 au Bas-Saint-Laurent. Elles sont déployés dans les villes où l'on retrouve des hôpitaux, soit Sainte-Anne-des-Monts, Gaspé, Maria, Chandler, Matane et Rimouski.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média