Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

02 novembre 2022

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Des panneaux pour favoriser la cohabitation harmonieuse entre orignaux et motoneigistes à Rivière-Bonjour

SIGNALISATION DE SENTIER

Cervidés

©Photo Gracieuseté - FCMQ

Une quarantaine de panneaux sont installés aux abords des sentiers de motoneige dans le territoire de Rivière-Bonjour.

Une série de panneaux de sensibilisation aux bons comportements à adopter en présence d'orignaux ont été installés sur les sentiers, notamment utilisés par les motoneigistes, sur le territoire non-organisé de Rivière-Bonjour en Matanie.

Ces panneaux expliquent les comportements que devraient adopter les motoneigistes, pêcheurs, randonneurs et tout autre utilisateur des sentiers lorsqu'il rencontre un orignal.

Des panneaux spécifiquement dédiés aux motoneigistes indiquent qu'il ne faut pas tenter d'effrayer l'animal avec son véhicule, ni tenter de l'épuiser en le poursuivant. En hiver, les orignaux préfèrent utiliser les sentiers de motoneige puisque la neige tapée rend leurs déplacements plus faciles. Toutefois, comme ils n'ont pas d'obligations pressantes, il peut arriver que les cervidés passent plusieurs heures dans les sentiers avant de se retirer en forêt.

Devant une telle situation, le mot d'ordre est simple; il faut être patient. Malheureusement, cette patience n'est pas légion chez tous les utilisateurs des sentiers. Le comportement parfois intempestif de certains motoneigistes ou quadistes peut provoquer du stress ou de l'agressivité chez l'original. S'ils sont pourchassés, ils peuvent adopter des comportements qui, ultimement, causeront leur décès. « D'un autre côté, si les orignaux se sentent menacés, ce sont les motoneigistes qui peuvent en faire frais. Les utilisateurs de ces sentiers doivent retenir que la priorité du passage revient à l’animal » affirme Maria Fortin, administratrice régionale de la Fédération des Clubs de motoneigistes du Québec.

Concrètement, le projet a été rendu possible grâce au Club Les Amoureux de la motoneige de Matane qui a obtenu une subvention de 11 0000 $ de la MRC de La Matanie pour la production d'une quarantaine de panneaux installés à des endroits particulièrement sensibles. De plus, près de 80 panneaux indiquant la présence de réseau cellulaire ont aussi été installés.

D'autres partenaires ont aussi participé à l'implantation du projet, soit la Réserve faunique de Matane, le Sentier International des Appalaches et le Club Quad de la Matanie. Quant au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), il était en charge de la production des affiches.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média