Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

25 octobre 2022

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Guy Bernatchez a des attentes élevées envers les élus caquistes de la région

POLITIQUE PROVINCIALE

Guy Bernatchez

©Jean-Philippe Thibault - L'Avantage Gaspésien

Le préfet de la Haute-Gaspésie, Guy Bernatchez.

Ayant élu plusieurs députés du gouvernement en place dans la région, le préfet de la Haute-Gaspésie affirme avoir des attentes élevées et s'attend à ce que les dossiers prioritaires soient traitées avec attention.

Bien qu'il aurait aimé que Stéphane Sainte-Croix ou Catherine Blouin siège au conseil des ministres, il se réjouit quand même que Maïté Blanchette Vézina ait été nommée comme ministre responsable de la Gaspésie, des Forêts et des Ressources naturelles. « La population a choisi trois élus qui siègent avec le gouvernement actuel et s'attend à des résultats. Comme représentant de la population, je vais collaborer avec M. Sainte-Croix pour faire avancer les dossiers. On nous vend l'aspect d'être au pouvoir alors on verra les résultats au cours prochaines années. »

Guy Bernatchez a aussi hâte de découvrir les équipes qui seront rattachés aux trois députés caquistes appelés à travailler pour la Gaspésie. « La qualité de ces gens-là sera le nerf de la guerre pour faire avancer les dossiers », soutient-il.

Quant aux priorités à mettre de l'avant, tout ce qui touche au logement doit être au cœur des actions du gouvernement selon le préfet. « Il faut que le gouvernement arrive avec de nouvelles solutions pour épauler les MRC et les municipalités pour de nouveaux développements domiciliaires. Ça nous prend tous les types de logements pour attirer de la main-d'œuvre et des nouvelles familles. »

Évidemment, tous les enjeux de santé et d'éducation doivent être priorisés, mais pour Guy Bernatchez, sans solution rapide et pérenne à la crise du logement, tous les efforts pour régler d'autres dossiers seront en vain.

Sur un point de vue plus global, le plan de développement intégré des Chic-Chocs et de la Haute-Gaspésie est un élément central qui ne doit pas être négligé. « On travaille avec beaucoup de partenaires pour accoucher du plan au printemps 2023. À ce moment-là, il y aura plusieurs projets qu'on voudra réaliser. C'est certain qu'on souhaite une ouverture du côté de nos élus provinciaux. »

En terminant, le préfet de la Haute-Gaspésie rappelle que le dossier de la protection du caribou devra être réglé bientôt, en tenant compte des réalités de l'industrie forestière et du secteur récréotouristique qui ne doivent pas être négligés dans l'équation. « Il y a moyen de faire de l'aménagement forestier qui va apporter des résultats positifs pour le caribou. En attendant, nous sommes conscients que nous devons garder des forêts matures à court terme. Si on s'éloigne du Parc national de la Gaspésie, on doit compenser en productivité pour ne pas perdre de possibilité forestière. »

Quant au récréotourisme, Guy Bernatchez réitère qu'un équilibre est possible entre la protection du caribou et les activités qui se tiennent actuellement qui font que le Parc national de la Gaspésie est une destination prisée, autant par les Gaspésiens que les touristes venant de partout à travers le monde.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média