Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

19 octobre 2022

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Des capsules vidéo pour cultiver la fierté d'être agriculteur en Haute-Gaspésie

FILIÈRE BIOALIMENTAIRE

Antoine Blier

©Photo Capture d'écran

Antoine Blier de la Coop RAC est l'un des premiers sujets des capsules vidéos mettant en vedette des agriculteurs locaux.

La MRC de la Haute-Gaspésie lance une nouvelle initiative intitulée « Cultiver la fierté » où différents agriculteurs de la place sont mis en vedette via des capsules vidéo présentées sur le web.

De Cap-Chat à Madeleine, il existe de nombreux agriculteurs en Haute-Gaspésie qui gagnent à être connus. C'est d'ailleurs pour valoriser le métier d'agriculteurs que ces capsules ont été tournées. Pour le conseiller économique agroalimentaire de la MRC, Yannick Ouellet, il n'y a pas meilleur ambassadeur pour le métier que les producteurs d'ici. « Je veux d'ailleurs aller plus loin en présentant les autres acteurs qui oeuvrent dans l'agroalimentaire, autant les transformateurs que les restaurateurs et les détaillants. »

Les capsules permettront d'aller à la rencontre d'agriculteurs bien établis en Haute-Gaspésie comme Élise Lepage de Bioculture Lepage ou Yan Levasseur de la Pépinière des Pionniers, mais aussi d'en découvrir des nouveaux comme Frédéric de la Ferme Éole ou Antoine Blier-Dufresne de la Coop RAC. On y retrouvera aussi Gloria, Carlo et Victoria de la Minoterie des anciens, Caroline de La Sablonnée, Philippe et Vicky des Jardins Taureau et Bélier, Olivier et Andréanne des Jardins des Gourmands, Émilie du Clou de Girafe, Gabriel et Pamela de la Ferme du Phare, Jonathan et Andréanne du Domaine Saint-Maxime et finalement, Marcel et Cécile de Cime culture.

Un autre des objectifs visés est de dresser un portrait précis de ce qui se fait actuellement dans le milieu agroalimentaire en Haute-Gaspésie afin de faciliter les prochaines étapes, notamment de mousser l'achat local. En dressant le portrait de l'offre et de la demande, les actions prises par la suite pourront s'harmoniser à la réalité d'aujourd'hui. Pour le conseiller économique, il faut savoir exactement tout ce qui se fait sur le territoire pour mieux orienter les gens vers les bonnes ressources. « Le but ce n'est pas de tout contrôler, mais on doit tout savoir », ajoute le conseiller économique.

 « Je suis le premier surpris de voir à quel point il y a des dépanneurs qui préparent leurs propres repas. On peut aussi penser aux soupers communautaires qui se tiennent un peu partout sur le territoire, aux garderies qui préparent aussi leurs plats. Ce sont tous des acteurs qui ont intérêt à acheter local », ajoute Yannick Ouellet.

Les capsules ont été tournées par le documentariste Moïse Marcoux-Chabot. Une nouvelle vidéo sera diffusée chaque semaine via la page Facebook de la MRC de la Haute-Gaspésie.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média