Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

03 octobre 2022

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Une concentration patinage artistique et études voit le jour à Gabriel-Le Courtois

SPORTS ÉTUDES

CPA Chic-Chocs

©Photo Gracieuseté

Catherine Fournier, Abigaël Perrée, Éloïse Lavoie et Nathalie Marin, présidente du CPA des Chic-Chocs.

Depuis cette année, les jeunes fréquentant l'école Gabriel-Le Courtois de Sainte-Anne-des-Monts peuvent prendre part à une toute nouvelle concentration de sport-études en patinage artistique.

L'initiative d'accoucher d'une concentration sports-études en patinage artistique est née d'une demande croissante au sein du groupe de patineuses du CPA des Chic-Chocs. « Le club est surtout connu pour son côté récréatif alors que certaines patineuses étaient intéressées à passer au niveau compétitif. C'est alors que j'ai lancé les démarches avec l'école et les clubs de patinage artistique de Matane et Carleton-sur-Mer afin de déterminer les impacts », explique l'instigatrice du mouvement et entraîneuse au CPA des Chic-Chocs, Catherine Fournier.

La concentration sports-études se traduit par une somme de huit heures de patinage par semaine entre 7 h 30 et 16 h 30. Des plages horaires de cours traditionnels sont ainsi remplacés par du patinage artistique. « Puisqu'on empiète sur les récréations et qu'on tient aussi des entraînements le matin et en fin d'après-midi, les élèves ne manquent pas trop de cours. Toutefois, on exige quand même que les participants aient des bonnes notes en général. Plus tard, lorsque nous aurons des compétiteurs qui seront au niveau provincial, on pourra faire la demande pour un programme sports-études en bonne et due forme », poursuit Catherine Fournier.

Jusqu'à maintenant, deux jeunes patineuses font partie de l'initiative. Il s'agit d'Abigaël Perrée et Éloïse Lavoie qui aspirent à monter leur performance d'un cran et accéder au niveau de compétition supérieur. De plus, en ayant une concentration sports-études rattachée au Club de patinage artistique des Chic-Chocs, on évite l'exil de patineuses de talent vers d'autres clubs.

Pour Catherine Fournier, cette nouvelle mouture compétitive à Sainte-Anne-des-Monts est le fruit d'une volonté collective d'offrir ce niveau aux jeunes patineuses de la région. « Rien de tout ça n'aurait été possible sans l'appui des parents, de l'école Gabriel-Le Courtois et du CPA des Chic-Chocs et de sa présidente, Nathalie Marin », conclut-elle.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média