Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

29 septembre 2022

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Charte des régions et transports à l’honneur du bilan libéral

GASPÉ

Christian Cyr Michel Marin

©Jean-Philippe Thibault - L'Avantage Gaspésien

Christian Cyr et Michel Marin.

Michel Marin et Christian Cyr, respectivement candidat dans Gaspé et Bonaventure, ont procédé cet avant-midi à leur bilan de campagne tout en rappelant plusieurs des mesures phares mises de l’avant par le Parti libéral du Québec.

Évidemment, les thèmes du manque de main-d’œuvre, de logements et de places en garderie ont retenu l’attention. Les deux candidats aimeraient notamment mettre sur pied une table régionale en habitation.

En immigration, davantage de nouveaux arrivants devraient être dirigés vers les régions. « Conformément à ce qui a été proposé par notre cheffe Dominique Anglade, il faut recevoir un peu plus d’immigrants et diriger environ 50% de nouveaux arrivants vers les régions qui en ont un urgent besoin tout en respectant la planification de chacune d’elles en matière de main-d’œuvre et d’habitation », estime Michel Marin.

Les candidats ont également constaté et fortement déploré qu’il n’existe aucun effort gouvernemental de coordination entre les principales instances provinciales concernées et plus particulièrement en ce qui a trait à l’habitation, l’immigration, les affaires municipales et le développement régional.

Questionnés à savoir si l’abolition de la Conférence régionale des élus (CRÉ) par le gouvernement de Philippe Couillard était une bonne idée, les deux libéraux se réfèrent à la nouvelle Charte des régions du parti, qui fait état de la création d’un secrétariat régional permanent, et ce pour chacune des régions.

Chacune d’elle compterait sur l’appui d’une équipe de fonctionnaires, dirigée par un sous-ministre responsable de la région. Le secrétariat, dont les employés seraient basés dans ladite région, appuierait le travail du ministre régional et aurait la responsabilité d’identifier avec les partenaires les priorités qui seraient mises de l’avant, par exemple, l’agriculture, les forêts, les pêches, les mines, le tourisme, la protection du patrimoine, le déploiement d’infrastructures sportives ou encore les services de santé ou d’éducation.

Mobilité

 

En transport, toutes les municipalités auraient leur borne de recharge électrique, ainsi que tous les nouveaux bâtiments. L’ajout serait intégré dans la Code du bâtiment.

« Nous mettrons aussi en place une mesure financière pour supporter l’industrie régionale du taxi pour que les prix restent abordables pour les usagers. L’instauration de circuits de petits autobus électriques pour des circuits courts fait aussi partie de notre stratégie », explique Michel Marin.

Ce dernier voudrait aussi réviser l’offre de transport aérien. « Il faut sortir d’un Québec à deux vitesses où les régions sont les grandes oubliées. » Pour y arriver, l’instauration d’une tarification maximale serait mise sur pied avec un mécanisme d’appels d’offres pour que les licences des circuits plus achalandées soient reliées à une offre adéquate pour les régions comme la Gaspésie où l’achalandage est moins grand. « C’est anormal que partout autour de nous au Nouveau-Brunswick, à Terre-Neuve et en Ontario, les tarifs aériens soient jusqu’à trois fois plus dispendieux qu’en Gaspésie », ajoute le candidat dans Gaspé.

Michel Marin et Christian Cyr indiquent aussi que le PLQ multiplierait par 6 les redevances des compagnies qui embouteillent l’eau potable, ce qui servirait directement à financer les infrastructures d’approvisionnement d’eau dans les municipalités. Qui plus est, « nous allons donner une partie des redevances sur toutes les ressources naturelles aux municipalités qui doivent rencontrer de plus en plus d’obligations dans leur mission », précise Michel Marin.

Les taxes municipales des immeubles provinciaux seraient aussi défrayées à 100% sous un gouvernement libéral, ce qui n’est pas le cas actuellement.

Environnement et changements climatiques

 

En Gaspésie, 67% des côtes sont touchées par l’érosion côtière, selon le PLQ, avec une part importante des résidences et des infrastructures qui se trouve près du littoral. « Si aucune action n’est mise en œuvre, les experts prévoient des impacts économiques et sociaux importants [...] Malheureusement, aucune vision ni programme gouvernemental à long terme n’a été élaboré et coordonné pour agir au niveau de la protection de nos infrastructures côtières et des zones d’habitation les plus à risque. Si nous sommes élus le 3 octobre prochain, nous nous engageons à nous assurer d’obtenir toute la reconnaissance nécessaire à la protection durable de nos infrastructures », concluent en chœur les deux candidats.

Pour ceux qui ont lu jusqu’à la fin, voici votre récompense : la cheffe Dominique Anglade sera présente à Gaspé ce samedi.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média