Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

12 août 2022

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Redécoupage électoral : l’Association libérale fédérale exige le statu quo

GASPÉ

Redécoupage

©Commission de délimitation des circonscriptions électorales fédérales pour la province de Québec

Le nouveau tracé suggéré par la Commission sur les délimitations des circonscriptions fédérales pour le Québec.

L’Association libérale fédérale Gaspésie–Les Îles-de-la-Madeleine s’oppose formellement à la proposition de révision de la carte électorale soumise récemment par la Commission sur les délimitations des circonscriptions fédérales pour le Québec, qui proposait de supprimer le comté Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia pour le partager de part et d'autre à l'est et à l'ouest.

Une résolution a été adoptée à l’unanimité par l'Association lors d’une séance extraordinaire tenue le 10 août dernier, elle qui note que la circonscription actuelle – qui selon la proposition s’appellerait dorénavant Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine-Listuguj – serait augmentée en superficie de 50%, « rendant pratiquement impossible une représentativité équitable de sa population, dont les réalités et particularités sont déjà significativement différentes d’un bout à l’autre de la circonscription. »

Rappelons que selon le nouveau tracé suggéré, la limite occidentale du comté engloberait une partie du Bas-Saint-Laurent, dont Amqui, à quelque 350 km et quatre heures d’automobile de Gaspé (huit heures aller-retour). Les villages voisins de Val-Brillant, Sainte-Irène et Saint-Léon-le-Grand, pourtant dans la même MRC de La Matapédia, seraient quant à eux dans la circonscription de Rimouski-Neigette.

Incidemment, l’Association libérale fédérale Gaspésie–Les Îles-de-la-Madeleine exige que soit accordée à la circonscription la dérogation permise en cas de circonstances extraordinaires, permettant ainsi de maintenir ses limites actuelles. Elle précise qu’en 2012, la commission de l'époque avait accordé cette dérogation, créant ainsi un précédent incontournable tout en assurant la juste représentativité de la région.

« Au-delà des formules mathématiques et données démographiques, les électeurs de Gaspésie–Les Îles-de-la-Madeleine s’attendent à ce que leurs élus soient en mesure de les représenter adéquatement sur un territoire raisonnablement délimité. Ce redécoupage électoral constitue un recul pur et simple de la démocratie pour l’Est-du-Québec et doit être vivement dénoncé », clame Gabriel Bourget, le président de l’Association.

Cette voix fait écho aux commentaires de l’actuelle députée Diane Lebouthillier qui la semaine dernière s’est dite « estomaquée » par la proposition de redécoupage électoral et disant elle aussi vouloir le statu quo. Une audience se tiendra à l’Hôtel Baker de Gaspé le mardi 6 septembre et à Matane le mercredi 7 septembre à l’Hôtel-Motel La Vigie pour que la population se fasse entendre.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média