Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

24 juillet 2022

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Éole en musique atteint des records d'assistance

FESTIVAL MATANAIS

Éole en musique

©Photo Gracieuseté

La soirée métal a attiré plus de 1 400 personnes en ouverture de festival.

Le festival Éole en musique a atteint des sommets d'assistance avec le spectacle de Salebarbes qui a fracassé le record établi par Simple Plan.

:« Nous avons accueilli 10 000 personnes en quatre soirs de spectacles. Pour ce qui est du show de Salbardes, il a attiré 4 300 personnes, soit 100 personnes de plus que Simple Plan », lance d'entrée de jeu, la directrice générale de Kaméléart, Danielle Smith, qui prenait le flambeau tendu par Sébastien Tremblay et Sébastien Noël.

L'heure était donc aux réjouissances dans les locaux de Kaméléart après la présentation de la première cuvée d'Éole sous la gouverne du diffuseur de spectacles matanais. Avec une programmation diversifiée sur quatre jours qui a fait place au métal québécois, au rock nostalgie, au folk et à la musique traditionnelle, le diffuseur a été en mesure de ratisser plus large. « C'était remarquable puisqu'on voyait que les foules étaient fort différentes d'un soir à l'autre. On voulait rejoindre tout le monde et proposer une programmation festive et je pense qu'on a réussi. On a vu plein de jeunes dans nos foules et ça me réjouit grandement », ajoute Danielle Smith.

Cette dernière a réussi ce tour de maître avec une équipe réduite, mais motivée et qui a travaillé sans relâche. « Nous avons gardé l'équipe en place et ajouté des personnes d'expérience qui ont contribué à la réussite du festival. Ç'a été beaucoup de travail pour tout organiser en parallèle avec les spectacles au Barachois, mais nous y sommes parvenus. »

Pour la prochaine édition, Éole entend prendre de l'expansion, notamment en étant présent dans le centre-ville. D'ailleurs, il n'est pas impossible que les Grandes fêtes de Telus de Rimouski et Éole en musique partagent des projets dans l'avenir. « Je continue de travailler en concertation avec Sébastien et Sébastien, les fondateurs d'Éole et c'st d'ailleurs comme ça qu'on devrait tous travailler. Dans l'Est-du-Québec, on se consulte tous lorsqu'on monte des programmations, que ce soit Amqui, Sainte-Anne-des-Monts ou Rimouski », poursuit Danielle Smith.

En conclusion, la responsable d'Éole maintient que la programmation de l'an prochain sera aussi éclectique dans le but de ratisser le plus large possible, tout en gardant le prix du billet le plus bas possible. « Mon but, ce n'est pas de faire des profits, mais de rendre le festival accessible à tous. Il n'en tient qu'au public d'être au rendez-vous. »

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média