Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

14 juin 2022

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Des élèves méchinois dévoilent une murale à l'effigie de leur équipe sportive

PROJET RASSEMBLEUR

Le Marinier Panthères

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Les artistes en compagnie de parents bénévoles qui ont contribué à la réalisation de la murale.

Un groupe d'élèves de l'école Le Marinier aux Méchins a dévoilé le fruit de plusieurs mois d'ouvrage qui se traduit en une murale d'une panthère géante à l'effigie de leur équipe de basketball.

initiées il y a quelques années par l'éducateur spécialisé, Mychaël Hacquin, les Panthères ont évolué au gré des saisons avec différents élèves qui y ont laissé leur marque, soit en endossant les couleurs de l'équipe de basketball ou en participant à divers projets rassembleurs. Le but des projets a toujours été de faire vivre des réussites aux élèves, de susciter la fierté ou d'encourager la persévérance. En bref; l'objectif est toujours de devenir un meilleur humain.

Cette fois-ci, c'est une ancienne Panthère, Thomas Payette, qui a eu l'idée d'immortaliser l'animal emblématique de l'équipe méchinoise. Il a donc lancé la proposition avant de quitter et celle-ci a été ramassée par des élèves qui sont maintenant en 5e et 6e année.

Ayant remarqué le talent artistique de l'une de ses élèves, Mychaêl Hacquin lui demanda si elle était intéressée par le projet de murale. Méliane a accepté de relever le défi. « J'ai d'abord dû dessiner plusieurs modèles et les présenter à Katy Rioux, une artiste professionnelle, jusqu'à ce qu'elle accepte de travailler avec l'un de mes dessins », explique-t-elle.

Aryel, Océane et Charlotte se sont joints à Méliane pour former l'équipe artistique en charge de la création de la murale. « On devait par la suite décider des couleurs et du type d'écriture. On se demandait aussi comment intégrer un ballon au dessin », ajoute Océane.

Ce fût donc plusieurs mois de travail pour décider de tous les aspects de la future murale. C'est aussi pendant ce processus qu'il a été décidé d'inclure le slogan « Unir pour mieux rebondir », soit un clin d'œil au basketball, mais aussi un message à la force du groupe pour aider les jeunes à avancer. D'ailleurs, le projet a été facilité grâce à la contribution de la Maison des jeunes Le Refuge ainsi que des parents bénévoles qui ont mis leur temps et leurs ressources à la disposition des élèves.

Pendant qu'Amy-Jade documentait les exploits des Panthères dans l'équipe médiatique qu'elle forme à elle seule, Louis-Antoine a eu l'idée d'immortaliser les deux jours de création de l'œuvre sur le mur du gymnase en filmant le tout. « J'ai ensuite utilisé la méthode time lapse qui consiste à faire une vidéo en accéléré. C'est donc près de sept heures de film résumé en quelques minutes. »

Avec une murale flambant neuve sur le mur du gymnase et un projet qui aboutit enfin après avoir été ralenti par deux ans de pandémie, les élèves qui sont restés dans l'aventure jusqu'à la fin peuvent être fiers du produit rendu et d'avoir persévéré jusqu'à la touche finale.

Le Marinier Panthères

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média