Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

03 juin 2022

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Pascal Bérubé revient à la charge et demande un nouveau traversier à Matane

TRAVERSE MATANE-CÔTE-NORD

F.-A.-Gauthier STQ traversier

©Gracieuseté Société des traversiers du Québec

La fiabilité du F.-A.-Gauthier a été une fois de plus un sujet de débat à l'Assemblée nationale du Québec.

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, s'est à nouveau adressé au ministre des Transports, François Bonnardel, demandant un traversier fiable pour remplacer le F.-A.-Gauthier.

Cette plus récente sortie du député fait suite aux problèmes électroniques du traversier vécus le 31 mai dernier qui a provoqué l'annulation des liaisons pendant une journée complète. La Société des Traversiers du Québec avait alors précisé que les problèmes du F.-A.-Gauthier étaient liés à des variateurs de vitesse dont la connexion entre les diverses composantes était déficiente.

Il n'en fallait pas plus pour que Pascal Bérubé exige du ministre des Transports qu'il considère la construction d'un nouveau navire fait au Québec, capable d'assurer les traversées sans anicroche pour les 40 prochaines années.

Le député a également demandé au gouvernement qu'il s'engage à compenser les passagers affectés par les problèmes techniques du navire. « Le traversier Matane-Côte-Nord est notre unique lien. Il est vital pour nos travailleurs, nos familles et nos visiteurs. Le gouvernement est incapable de garantir les traverses et les préjugés sont très importants pour notre monde. On est écoeuré. »

À titre de compensation, Pascal Bérubé a demandé à ce que le gouvernement rembourse aux passagers les frais encourus lors de l'annulation des traversées. Il a mentionné les frais d'hôtel, de restaurant ainsi que l'essence lorsque les gens doivent emprunter la voie routière en effectuant un détour par Québec.

En réponse au député, le ministre Bonnardel a spécifié que le F.-A.-Gauthier avait effectué plus de 98% des traverses au cours des 18 derniers mois. « Si on avait écouté le député, on aurait envoyé le traversier qui a coûté 170 millions de dollars à la ferraille. Oui, il y a eu un pépin dans les derniers jours mais le F.-A.-Gauthier est revenu après 48 heures. »

Il y a un an, Pascal Bérubé avait interpellé le ministre des Transports sur le même sujet alors que le F.-A.-Gauthier vivait des problèmes de fuites d'huile le forçant à la cale sèche pendant plusieurs mois. L'opposition soulevait alors le fait que le traversier italien n'avait pas complété plus de 30 % de ses traversées en 2020. La réponse du ministre avait alors été un refus catégorique de considérer l'achat d'un nouveau navire, considérant les importantes sommes déjà investies dans le F.-A.-Gauthier.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média