Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

31 mai 2022

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Les vêtements abîmés retrouveront une deuxième vie grâce à une couturière volante en Matanie

ÉCOCITOYENNETÉ

Geneviève Coll

©Photo Gracieuseté - Mélodie Pardonnet / MRC de La Matanie

Geneviève Coll, la couturière volante de La Matanie.

Le Regroupement des femmes de La Matanie a mis sur pied un nouveau service de réparation de vêtements permettant à ceux-ci de pouvoir prolonger leur vie ou d'être transformés en créations originales.

L'idée d'une couturière volante est de contrer le gaspillage de vêtements qui représente 39 tonnes de déchets enfouis annuellement au dépotoir de Matane. Souvent des vêtements pourraient bénéficier d'un second souffle avec une simple réparation. D'autres vêtements plus abîmés peuvent également être récupérés et transformés en créations originales comme des sacs réutilisables.

Si les gens sont généreux en donnant beaucoup de vêtements usagés aux friperies, force est d'admettre qu'il reste encore beaucoup d'éducation à faire sur la surconsommation et la réutilisation. En bref, c'est bien de donner, mais une partie de la solution au gaspillage passe par la réparation et les freins qu'on peut mettre à sa propre consommation de vêtements neufs.

Pour Thérèse Sagna du Regroupement des femmes de La Matanie, ce service permettra à davantage de textiles d'éviter l'enfouissement. « Depuis 2020, les friperies de La Matanie ont une solution pour leurs surplus de textiles: ils sont stockés dans une remorque, puis revendus. Mais il reste le problème des vêtements abîmés, ceux qui ne peuvent pas être réemployés. C’est en réponse à ça qu’est venue l’idée de la couturière volante », explique-t-elle. En effet, chaque année, l'équivalent de quatre remorques de surplus de textiles sont vendus puis traités à Montréal à différentes fins, et parfois même pour le marché international.

Le service de couturière volante passera donc par Geneviève Coll qui aura son local au 50, rue D'Amours face au local de la friperie Les chiffonnières. Les gens pourront se rendre sur place pour y déposer leurs vêtements abîmés pour réparation moyennant un coût abordable. On pourra aussi laisser les vêtements à réparer directement à la friperie à l'extérieur des heures d'ouverture du local de couture, soit les mercredis et jeudis de 10 h à 18 h. La couturière se déplacera aussi au besoin dans d'autres friperies de La Matanie. Finalement, Geneviève Coll offrira aussi des ateliers sur demande. On peut la rejoindre par téléphone au 581 232-5758.

Le projet chapeauté par le Regroupement des femmes et Synergie Matanie est soutenu financièrement par la Ville de Matane, la MRC de La Matanie et le député Pascal Bérubé.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média