Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

24 mai 2022

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Jacques Bouchard lance un livre sur le seul pilote canadien mort au combat en Gaspésie pendant la Seconde Guerre mondiale

LITTÉRATURE GASPÉSIENNE

Michel Roy et Jacques Bouchard

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Michel Roy et Jacques Bouchard lors du lancement officiel de « Chevrier » à Matane.

Le vétéran des Forces armées canadiennes et résident de Grande-Vallée, Jacques Bouchard, vient tout juste de lancer un livre portant sur la vie de Jacques Chevrier, le seul pilote militaire canadien à être décédé en mission de combat au Canada pendant la Deuxième Guerre mondiale.

En plus d'être décédé en mission de combat au Canada, c'est au large de Cap-Chat que son avion s'est écrasé, alors que personne ne s'attendait à ce que la guerre fasse des victimes dans la péninsule gaspésienne.

Le capitaine Bouchard avait envie de raconter l'histoire de Jacques Chevrier pour de multiples raisons à commencer par le fait que 2022 marque le 80e anniversaire de décès du militaire canadien. « En opération de combat au Canada, c'est le seul qui a perdu la vie. C'était le 6 juillet 1942, un sous-marin allemand a attaqué des navires au large de Cap-Chat. En tant que commandant d'escadron rattaché à Mont-Joli, il a reçu un appel pour se rendre sur place. »

Étant dans les airs depuis déjà quelques heures lors de l'arrivée des renforts, Jacques Chevrier a vu son avion piquer du nez pour s'écraser dans les eaux du Saint-Laurent. À ce jour, on ne peut pas certifier hors de tout doute ce qui a provoqué l'écrasement de l'avion. Était-ce un tir allemand, une panne d'essence, une défaillance mécanique ou même un suicide? Le mystère persiste.

Ce qui rend l'histoire de Jacques Chevrier fascinante est le fait qu'il a préalablement participé à la bataille d'Angleterre en 1940, ce qui représentait la première défaite des Allemands. Cet affrontement avait été un moment charnière de l'histoire puisque l'Angleterre était sauvée et les Allemands changeaient leurs plans pour se diriger en Russie.

Le livre « Chevrier » retrace donc sa vie au complet, de son enfance jusqu'à son décès en 1942. Le jeune homme originaire de Saint-Lambert a rapidement progressé dans l'armée. Il a été l'un des premiers militaires déployés en Allemagne avant de revenir au pays pour devenir aide de camp en raison de problèmes de santé. Il a quand même demandé à retourner au combat, ignorant totalement qu'il le verrait de si près, ici-même à Cap-Chat.

Pour Jacques Bouchard, le parcours de Jacques Chevrier est remarquable puisqu'il est devenu commandant d'un escadron à 24 ans seulement. « C'est un jeune canadien-français qui a appris à piloter et à apprendre l'anglais en même temps. C'est aussi probablement l'un des premiers canadiens-français à devenir commandant d'un escadron. Ce qu'on a tendance à oublier, c'est que lors de la Révolution tranquille une vingtaine d'années plus tard, on demandait aux francophones de prendre leur place. Chevrier avait déjà défriché le chemin vingt ans auparavant. Ce gars-là a brisé des plafonds de verre. »

C'est donc pour souligner les accomplissements méconnus d'un militaire hors du commun qui a su inspirer le respect, autant de ses pairs que de ses subalternes. « On lui attribue également plusieurs qualités humaines d'empathie alors que Chevrier a pris le temps lui-même, en tant que commandant, d'embarquer le frère d'un soldat décédé à l'entraînement pour aller lui montrer le lieu fatidique. Ce genre de reconnaissance était habituellement fait par des militaires moins haut gradés », ajoute Jacques Bouchard.

Pour réaliser cet ouvrage, Jacques Bouchard a pu compter sur la grande collaboration de Michel Roy qui a contribué aux recherches notamment en recueillant des témoignages et en aidant avec la terminologie d'aviation.

Le livre « Chevrier » est disponible en librairie aux Éditions de la francophonie ou en écrivant directement à l'auteur à notairehonoraire@telus.net .

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média