Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

15 mai 2022

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Méganne Perry Mélançon sera à nouveau candidate dans Gaspé

INVESTITURE DU PARTI QUÉBÉCOIS - GASPÉ

Investiture Méganne

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Méganne Perry Mélançon en compagnie du chef Paul St-Pierre Plamondon, des députés Pascal Bérubé et Joël Arseneau ainsi que quelques militants présents pour l'événement.

La députée sortante péquiste du comté de Gaspé, Méganne Perry Mélançon, a été désignée candidate aux prochaines élections provinciales au terme d'une investiture où seul son nom apparaissait.

La cérémonie d'investiture s'est tenue dimanche matin à Sainte-Anne-des-Monts en compagnie du chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon et des députés Pascal Bérubé de Matane-Matapédia et Joël Arseneau des Îles-de-la-Madeleine.

Tour à tour, les collègues de Méganne Perry Mélançon ont vanté les mérites de la jeune députée dont la carrière a débuté avec rien de moins qu'un recomptage judiciaire qui confirmera ultimement sa victoire. « Elle est la première femme de l'histoire députée de Gaspé ainsi que la plus jeune. Elle a réussi à briser deux plafonds de verre. Originaire de Gaspé, elle connaît la Gaspésie et c'est nécessaire pour des vétérans comme moi puisqu'elle arrive avec des réalités qui sont importantes pour l'avenir de la région. Il y a d'ailleurs eu plusieurs belles annonces gouvernementales pendant son mandat; la preuve que ça fonctionne bien avec une députée péquiste dans la région », a raconté Pascal Bérubé.

Le député de Matane-Matapédia a renchéri en parlant de la rapidité avec laquelle Méganne Perry Mélançon s'est appropriée des dossiers chauds comme la crise du logement et qu'elle a su les défendre de façon sérieuse et efficace. Le projet de loi déposé sur le droit de préemption en est un exemple. « Elle a eu aussi à parler d'environnement, des places en service de garde, d'exploitation pétrolière. C'est une députée exceptionnelle qui a été confirmée à deux reprises par ses pairs comme une étoile montante en politique. Pour ma part, elle est déjà rendue là, considérant que c'est un des comtés les plus difficiles à représenter en raison notamment de sa superficie, de sa démographie et des enjeux côtiers. »

Le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon a également pris la parole pour renchérir sur les propos de Pascal Bérubé. Selon lui, Méganne Perry Mélançon représente l'avenir de la politique. « Est-ce qu'il y a un style et une personnalité de députée plus emblématique que Méganne pour ce qu'on veut en politique? », a-t-il lancé.

Pour le chef péquiste, il est important que la Gaspésie reste fidèle à Méganne Perry Mélançon et au PQ puisqu'ils sont en mesure d'établir un rapport de force avec le gouvernement en place, ce que les députés de la CAQ ont eux-mêmes de la difficulté à faire dans leurs propres circonscriptions en raison de leur allégeance. « Méganne mène bien ses dossiers. Elle a démontré qu'elle a toutes les qualités pour être une joueuse de premier trio. Elle a un discours clair et positif et elle apporte des solutions en accord avec ses convictions et les valeurs des gens de la Gaspésie. »

Finalement, la principale intéressée a aussi pris la parole pour remercier chaleureusement ceux qui lui ont fait confiance depuis le début. Elle a également rappelé les dossiers qui ont cheminé positivement dans son comté au cours des quatre dernières années. « Je pense à l'ajout de places en garderie, l'opposition aux projets pétroliers et je suis très fière de constater que le gouvernement nous a donné raison. Je pense aussi au progrès que nous avons fait en santé, notamment avec les frais de déplacement vers Rimouski et la clinique buccodentaire en Haute-Gaspésie. Je pense aussi que les aînés devraient vivre dignement à domicile, si c'est leur souhait de rester à la maison. J'aimerais aussi avoir plus d'attention des ministres pour la Haute-Gaspésie. »

Elle a terminé son allocution en mentionnant qu'elle a toujours l'énergie et la fougue pour œuvrer en politique et défendre la Gaspésie. « Le métier de député ne s'improvise pas. Ça s'apprend en rencontrant les gens sur le terrain, et à ce niveau, ce travail est déjà fait. De plus, le Parti québécois a toujours prouvé qu'il a toujours été là pour la Gaspésie, de Barnard Landry avec l'éolien jusqu'à Pauline Marois avec le plan de relance. Il faut voter pour des gens de valeur et de conviction, et non pas pour des opportunistes qui ne cherchent qu'à gouverner. »

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Paul St-Pierre Plamondon

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Pascal Bérubé

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Joël Arseneau

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média