Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits Divers

Retour

05 mai 2022

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Procès de Steve Lévesque: l'accusé explique ce qu'il serait advenu du corps de la victime

MEURTRE DE MAXIME DUGAS-LEPAGE

Maxime Lepage

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Le drame se serait dans une résidence de Sainte-Anne-des-Monts en janvier 2020.

Lors du témoignage de Steve Lévesque, accusé du meurtre au 2e degré de Maxime Dugas-Lepage, celui-ci a expliqué ce qu'il serait advenu du corps de la victime.

L'accusé a expliqué comment il aurait disposé du corps de Maxime Dugas-Lepage. Le tout a commencé par un passage dans un magasin à grande surface où Steve Lévesque témoigne avoir acheté des poids d'haltères, des toiles et des attaches avant de se rendre dans un entrepôt à Saint-Lin dans Les Laurentides.

Dans l'entrepôt, le co-accusé Maxime Labrie et Steve Lévesque auraient retiré le corps de la victime du coffre de la voiture pour le déposer dans une toile avec des poids de 50 lb de chaque côté avant de l'enrouler et de l'attacher. Ils auraient ensuite remis le corps de M. Lepage dans le véhicule de l'accusé. Après avoir laissé le véhicule de type Dodge Journey appartenant à Steve Lévesque dans un stationnement municipal, ils sont retournés à l'entrepôt de Saint-Lin pour récupérer le véhicule de Maxime Labrie, soit une Mercedes noire. Ils auraient couché dans un hôtel de Terrebonne ce soir-là.

Le lendemain matin, les deux hommes auraient fait du repérage dans le secteur de Terrebonne pour trouver un point d'eau où ils pourraient disposer du corps de la victime. L'accusé se serait rappelé d'un pont ferroviaire dans le secteur des Mille-Îles à Laval, très peu fréquenté et peu illuminé à la nuit tombée. Après y avoir fait une ronde de reconnaissance, ils ont opté pour cet emplacement.

Avant de s'y rendre, ils seraient retournés faire des emplettes pour se procurer un traîneau avec une corde pour déplacer le corps plus facilement. « À ce moment-là, nous étions pas mal prêts pour accomplir la tâche que nous devions accomplir. Nous sommes alors retournés au stationnement municipal récupérer le Journey. On remonte par la 25 nord direction Terrebonne. On sort au boulevard des Laurentides, sur le bord de Saint-François-de-Laval. (…) On longe la rivière des Mille-Îles. On s'est rendu au petit pont pour le train et on est débarqué », a témoigné Steve Lévesque.

C'est à ce moment que Steve Lévesque serait parti avec le corps de Maxime Dugas-Lepage à bord du traîneau pendant que Maxime Labrie serait parti « faire un tour » avec le Dodge Journey. Lévesque se serait alors rendu au milieu du pont où il aurait fait basculer le corps et le traîneau dans la rivière des Mille-Îles. À son retour, Maxime Labrie l'attendait à bord de la Journey et les deux hommes seraient repartis ensemble. Ils se seraient rendus ensuite dans un hôtel de Laval où ils auraient abandonné le véhicule qui aurait servi à transporter le corps de la victime dans le stationnement sous-terrain de l'établissement. Ils auraient ensuite dormi dans un hôtel délabré de Montréal.

Le lendemain, les deux hommes ont repris la route vers Rimouski en direction vers l'appartement de Maxime Labrie où ils se font arrêter à leur arrivée. C'était la fin de la cavale des deux accusés.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média