Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits Divers

Retour

03 mai 2022

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Le pire est évité grâce à l'intervention des pompiers au CHSLD de Cap-Chat

SERVICE INCENDIE DE LA HAUTE-GASPÉSIE

Feu CHSLD

©Photo Gracieuseté

L'incendie s'est déclaré vers 13h 40 au sous-sol du CHSLD de Cap-Chat.

Une intervention rapide d'une trentaine de pompiers des casernes de Cap-Chat et Sainte-Anne-des-Monts a permis d'éviter le pire lors d'un appel d'urgence au CHSLD de Cap-Chat.

L'appel a été acheminé aux pompiers à 13 h 40. À ce moment-là, le directeur du Service incendie, Steve Dumont, était lui-même déjà en route vers Cap-Chat à la hauteur de la Pointe aux Goëmons. « Nous avons eu l'information selon laquelle il y avait un début d'incendie au sous-sol du CHSLD de Cap-Chat, plus précisément dans la salle mécanique », spécifie-t-il.

Ayant l'information selon laquelle il y avait beaucoup de fumée, l'adrénaline a pris le dessus. « On s'imagine toutes sortes de scénarios et on sait que c'est un endroit qui compte plus de 70 résidents alors la rapidité d'intervention devient cruciale », confie Steve Dumont qui fut l'un des premiers pompiers arrivés sur place en compagnie du chef aux opérations pour la caserne de Cap-Chat, Éric Savard.

Dès son arrivée, Steve Dumont s'est rendu au sous-sol et a identifié une cascade à eau chaude (chauffe-eau) comme étant responsable du début d'incendie. « Tout le système électrique était à risque. On a donc rapidement éteint l'interrupteur principal et on a cloisonné le périmètre de la salle électrique. Nous avons ensuite utilisé les éjecteurs de fumée pour évacuer le sous-sol et les couloirs de la fumée qui se propageait. »

À peine quelques résidents ont été relocalisés par mesure préventive sur un étage supérieur, mais personne n'a été incommodé par la fumée et le seul inconvénient ressenti a été une courte coupure d'eau chaude pendant quelques minutes. « Je me dois de souligner la vigilance des employés du CHSLD qui ont réagi rapidement, qui ont fourni les informations pertinentes lors de l'appel au 9-1-1 et qui nous ont orienté vers le problème dès notre arrivée », ajoute Steve Dumont.

La situation a été maîtrisée en à peine quinze minutes et le tout était sous contrôle. En à peine une heure, l'intervention était entièrement terminée et les pompiers étaient de retour à la caserne. Il y a donc eu plus de peur que de mal.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média