Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

25 avril 2022

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Guillaume Arsenault et Émilie Bernard finalistes comme Artiste de l'année en Gaspésie

CULTURE GASPÉSIE

Guillaume et Émilie

©Photo Montage

Guillaume Arsenault et Émilie Bernard.

L'auteur-compositeur-interprète, Guillaume Arsenault et l'artiste visuelle Émilie Bernard sont en lice pour recevoir le prix de l'Artiste de l'année en Gaspésie.

Fort connu dans la région, Guillaume Arsenault n'a plus besoin de présentation. Roulant sa bosse dans l'univers musical, soit comme auteur-compositeur ou réalisateur, l'artiste résidant à Cap-au-Renard compte 20 années d'expérience dans son baluchon dont six albums en plus de nombreuses collaborations.

Guillaume Arsenault n'est pas seulement un artiste musical accompli, c'est également quelqu'un qui aime partager sa passion avec les autres. Les nombreuses formations qu'il a donnés au fil du temps ou l'appui qu'il a offert aux artistes émergents font foi de sa générosité artistique. Plusieurs se souviennent de la chanson collaborative qu'il avait composé avec 420 finissants de différentes écoles secondaires gaspésiennes intitulée « Jeter notre encre ». Plus localement, les élèves de Cap-Chat ont un vif souvenir du ver d'oreille « Christo Pop des Légendes » écrit lors d'un atelier à l'intérieur des murs de l'école. Il a aussi passé par le Festival en chanson de Petite-Vallée, les révélations Radio-Canada, le Canadian folk music awards et même l'ADISQ

La deuxième finaliste est Émilie Bernard, originaire de Carleton-sur-Mer, mais résidant maintenant à Cap-Chat. Cette dernière se démarque par ses techniques bien personnelles de dessin, de graphite et d'aquarelle où elle confond l'œil du public dans ses superpositions, répétitions, effet de transparence et accumulations dans ce qu'on peut appeler des « cabinets de curiosité » où la nature est en vedette,

Ayant reçu des bourses du Conseil des Arts du Québec et du Canada, Émilie Bernard a été invitée à Papier, la plus importante foire d'art contemporain du Québec. Pour s'inspirer, elle s'abreuve des paysages qui l'entoure autant au Québec qu'ailleurs dans le monde comme ce fût le cas en Finlande et en Islande.

La troisième finaliste en lice est Karine Leblanc de Grande-Rivière, une marionnettiste, scénographe et créatrice d’objets textiles sculpturaux. Le grand gagnant sera dévoilé le 2 juin prochain. Le prix offert par Culture Gaspésie et le Conseil des Arts et lettres du Québec sera accompagné d'une bourse de 10 000 $.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média