Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

12 avril 2022

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Le Groupe Bertrand-Rioux hausse son salaire minimum à 16 $/h

HAUSSES SALARIALES

François Rioux

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

François Rioux fait le pari de hausser le salaire minimum pour stimuler le recrutement et assurer la rétention des employés actuels.

Le Groupe Bertrand-Rioux a pris la décision de hausser le salaire minimum de l'ensemble de ses employés à 16 $ de l'heure afin de contrer la pénurie de main-d'œuvre et aider ses travailleurs dans un contexte économique particulièrement difficile.

Un peu partout, les employeurs doivent redoubler de créativité et d'efforts pour attirer ou retenir sa main-d'œuvre. Du côté du Groupe Bertrand-Rioux, qui gère notamment la chaîne Riôtel, la décision a été prise de se coller à la réalité d'aujourd'hui et d'offrir de meilleures conditions salariales. « Depuis le début de l'année, on voyait les prix des aliments et de l'essence monter de façon assez fulgurante. Alors que nous avions déjà établi nos grilles salariales, nous nous sommes à nouveau réunis et avons pris la décision de monter le salaire minimum à 16 $ de l'heure au lieu de 15 comme c'était prévu à la base », indique le grand patron du groupe qui compte 350 employés sous son parapluie.

Cette hausse ne sera pas seulement visible sur les employés qui gagnaient moins de 16 $ de l'heure puisque l'ensemble des membres du groupe Bertrand-Rioux auront droit à une rémunération bonifiée. « Nous aurons des employés qui auront des salaires au-delà du 20 $ de l'heure dans l'industrie touristique, ce qui n'était pas le cas dans les années précédentes », ajoute François Rioux.

La mesure a rapidement porté ses fruits puisqu'à peine quelques jours après l'annonce de cette hausse salariale, cinq nouveaux employés ont été recrutés sur une vingtaine de postes vacants, principalement au sein de l'industrie touristique. « Ça nous aide à être plus compétitifs et nous avons bon espoir de combler ces postes d'ici le début de la saison touristique, ce qui devrait nous assurer que nous pourrons opérer à plein régime cet été », précise le président du Groupe Bertrand-Rioux.

Cet ajustement salarial représente un investissement de 250 000 $ pour l'entreprise qui compte poursuivre ces hausses salariales dans les années à venir.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média