Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

16 mars 2022

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Le plus grand projet récréotouristique de Mont-Saint-Pierre en voie de réalisation

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

MSP 1

©Photo Gracieuseté

La Place du Village sera le coeur de ce projet de relance à Mont-Saint-Pierre.

Si les astres continuent de s'aligner, l'imposant projet de Station de montagne de Mont-Saint-Pierre pourrait être entièrement opérationnel d'ici deux ans.

Imaginé il y a déjà trois ans avec le sceau d'approbation de la population pierremontaise, ce projet récréotouristique estimé à plus de six millions de dollars a déjà franchi de nombreuses étapes laissant croire que sa réalisation complète est imminente.

Le projet de relance touristique se décline en cinq axes majeurs à commencer par la Place du Village. Il s'agit de récupérer les anciens bâtiments de l'auberge située au cœur du village vouée à la destruction. Celle-ci sera transformée en place d'accueil où l'on pourra y faire un arrêt pour explorer les différentes activités offertes, profiter d'une pause au café bistro et visiter les futurs commerces qui prendront éventuellement racine dans les anciens bâtiments de l'auberge transformés en incubateur d'entreprises.

L'église du village, récemment désacralisée, sera louée à la Coopérative de solidarité du Mont-Saint-Pierre qui y aménagera un centre payant de vol libre virtuel pour les gens qui préfèrent garder les deux pieds sur terre ou qui voudraient s'imaginer dans les airs lorsque les conditions climatiques ne sont pas favorables.

Le troisième axe sera le sommet du Mont-Saint-Pierre où un observatoire en milieu naturel permettra aux visiteurs de participer à un spectacle immersif sur l'histoire géologique unique de l'endroit. Pour ce qui est du quatrième axe, il reste orienté vers les milieux naturels alors qu'on souhaite dynamiser la plage en y aménagement une scène extérieure, un endroit pour les artisans, un peu comme le faisait la Fête du Vol libre en bordure de la route 132 ainsi qu'un espace pique-nique pour les familles.

Finalement, l'offre de plein-air sera toujours au cœur de ce projet de relance avec une consolidation des sentiers pédestres actuels, l'ajout de nouveaux sentiers thématiques et développer un parcours de vélo de montagne de 32 km dans la Vallée Taconique.

Pour y arriver, le projet doit évidemment amasser des fonds. À cet effet, la Coopérative de solidarité du Mont-Saint-Pierre présidée par Jean-Sébastien Cloutier a tissé de nombreux partenariats en plus de compter sur Christian Bouchard à titre d'expert-conseil. Une campagne de financement a d'ailleurs été lancée est co-présidée par le maire de Mont-Saint-Pierre, Magella Émond et Enrico Carpintieri du vignoble du même nom. Une importante portion du financement est déjà complétée et le public est maintenant sollicité. « Au cours de la dernière année, 465 000 $ ont été amassés grâce aux Cuisines gaspésiennes, Innergex, Distribution alimentaire DMB, Transport RDL, Concept K et Carrefour Aventure », a lancé Magella Émond. La Caisse Desjardins Mer et Montagnes s'est aussi joint à la campagne de financement à hauteur de 210 000 $ ainsi que la scierie GDS qui a allongé la somme de 100 000 $.

Pendant que la campagne privée se poursuit, il y a un volet public qui se déploie où tous et chacun peuvent faire un don via montsaintpierre.ca sous la rubrique « relance » pour faire partie du mouvement. Cette campagne est d'ailleurs essentielle puisque 20 % du montant total du projet doit provenir du milieu.

C'est donc le début de la relance la plus importante du petit village de l'Est de la Haute-Gaspésie, qui peut se comparer, par ses attraits, à d'autres villes touristiques importantes de la Gaspésie. C'est d'ailleurs en ce sens que Mont-Saint-Pierre souhaite retrouver ses lettres de noblesse d'autrefois et redevenir une destination prisée. « J'ai été maire pendant de Mont-Saint-Pierre pendant très longtemps et j'ai eu à gérer la décroissance. Maintenant, avec de nouvelles constructions, des jeunes qui reviennent et possiblement d'autre nouvelles familles avec ce projet touristique, ça fait extrêmement du bien d'enfin gérer de la croissance », a conclu Magella Émond.

MSP 2

©Photo Gracieuseté

MSP 3

©Photo Gracieuseté

MSP

©Photo Gracieuseté

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média