Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

15 février 2022

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Québec annonce le retrait graduel du passeport vaccinal

COVID-19

Christian Dubé

©archives

Le ministre de la Santé, Christian Dubé a annoncé la levée du passeport vaccinal.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a annoncé le retrait graduel du passeport vaccinal qui ne sera plus requis nulle part à partir du 14 mars.

Officiellement, la seule utilité du passeport vaccinal au 14 mars sera pour les voyages internationaux. D'ici là, son retrait se fera par étapes. Le 16 février, il ne sera plus requis pour accéder aux magasins à grandes surfaces, à la Société des alcools du Québec ainsi que dans les succursales de la Société du cannabis du Québec.

La semaine suivante, soit à partir du 21 février, le passeport vaccinal ne sera plus requis pour les lieux de culte et les funérailles. Finalement, le 14 mars, il ne sera plus requis dans les restaurants, bars et tout autre établissement où il était encore requis comme les CHSLD et les résidences pour aînés.

Le ministre Dubé a rappelé que le passeport vaccinal avait été utile au cours des derniers mois et qu'il pourrait encore servir advenant une prochaine vague. « On le retire de manière graduelle pendant qu'on apprend à vivre avec le virus. On le garde quand même en cas de nécessité. »

Quant au port du masque, c'est le statu quo pour le moment, mais une réévaluation sera faite d'ici au 14 mars. Le directeur national de la Santé publique, Dr Luc Boileau, a été interrogé à savoir ce qu'il envisageait pour le masque. À cette question, il a répondu que l'objectif est d'apprendre à vivre avec le virus. « La situation épidémiologique actuelle ne nous permet pas de lever l'obligation de porter le masque. À ce stade-ci, nous n'avons pas l'intention de ramener sa levée avant le 14 mars, mais nous serions bien heureux que la situation évalue positivement. »

Dr Boileau a précisé qu'après le 14 mars, il serait possible que les gens qui désirent continuer à porter le masque pour leur propre protection continueront de le faire. « Quant à savoir si ça sera encore obligatoire, on verra. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média