Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

25 janvier 2022

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Les jeunes ont soif de vrai hockey en Haute-Gaspésie

MESURES SANITAIRES

Hockey

©Photo Gracieuseté - Christina Froud

En attendant le retour à la normale, les entraînements se font à l'extérieur, parfois sous un froid de canard.

L'association Hockey Haute-Gaspésie s'est tourné vers les pratiques extérieures afin de permettre aux jeunes de pratiquer leur sport favori avec le moins de contraintes possibles.

Depuis bientôt deux ans, les petits hockeyeurs doivent subir les différentes contraintes sanitaires qui les empêchent de tenir des entraînements réguliers et, surtout, de participer à de réels matchs contre d'autres équipes.

Alors que tout est sur pause depuis la fin décembre, Hockey Haute-Gaspésie s'est tourné vers une solution temporaire, soit de tenir les entraînements à l'extérieur. « La Ville de Sainte-Anne-des-Monts nous a offert deux patinoires les samedis et dimanches en avant-midi. Les jeunes ont pu s'amuser et faire des matchs sans devoir mettre aucun joueur de côté », explique la gouverneure de Hockey Haute-Gaspésie, Christina Froud.

Ce qu'il faut savoir est que depuis les annonces de la fin décembre, les contraintes sanitaires sont si restrictives pour la pratique des sports à l'intérieur qu'il est impensable d'opter pour cette option. « Il faudrait diviser la patinoire en six zones en mettant deux joueurs seulement par zone. Encore là, ils n'auraient le droit que de faire des activités d'habileté, tout en portant le masque sous le casque protecteur. Comme nous avons des équipes qui comptent jusqu'à 18 joueurs, nous ne voulions pas mettre de jeunes de côté », poursuit Christina Froud.

Le hic avec les entraînements extérieurs est que la température est très peu clémente ces temps-ci. Lors de la première fin de semaine sur les patinoires extérieures, la température était glaciale, ce qui a rapidement refroidi les ardeurs de plusieurs joueurs. « En plus, nous n'avons même pas le droit d'aller nous réchauffer dans la petite cabane », précise la gouverneure.

On remarque aussi que plusieurs jeunes ont tout simplement délaissé le hockey pour se tourner vers d'autres sports plus individuels et moins restrictifs, comme le ski. Cette année, seulement 70 jeunes se sont inscrits au hockey mineur, un chiffre bien en deçà de la participation des années précédentes. Quoi qu'il en soit, tous les secteurs sont frappés de nombreuses mesures sanitaires. C'est notamment le cas à la piscine municipale où l'on rapporte pas moins de 45 changements de directives depuis le début de la pandémie.

Hockey Haute-Gaspésie souhaite un retour à la normale le plus rapidement possible afin de permettre aux jeunes de retrouver le sport qu'ils aiment. « L'an dernier, on réussissait à tenir des matchs en respectant toutes les mesures qui nous étaient imposées. D'octobre à décembre, on pouvait jouer avec un nombre limité de gens dans les estrades. Il fallait gérer les entrées, mais ça fonctionnait », ajoute Christina Froud.

Le gouvernement du Québec devrait annoncer un plan de déconfinement dès cet après-midi pour permettre un retour graduel vers une certaine normalité dans le milieu des sports. Du côté de Hockey Québec, on estime qu'il est temps de permettre aux jeunes de retrouver leur sport favori, une question d'équilibre physique et mental alors que la pandémie a chamboulé la vie de tous depuis maintenant 22 mois.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média