Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

11 janvier 2022

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Gabriel-Le Courtois à la recherche de photos et d'anecdotes pour souligner ses 50 ans

ALBUM SOUVENIR

GLC

©Photo Gracieuseté - Jérôme Landry

Des finissants de l'école Gabriel-Le Courtois avec toge et mortier.

L'école Gabriel-Le Courtois de Sainte-Anne-des-Monts est présentement à la recherche de photos d'archives et d'anecdotes pour souligner les 50 ans d'existence de l'établissement d'enseignement.

Pour l'occasion, un album souvenir sera produit au cours des prochains mois. C'est Bianka Lévesque, un visage fort présent dans le giron de l'école qui a eu l'idée de faire quelque chose de spécial pour les 50 ans de l'école. Ce sera l'occasion pour les nostalgiques de revisiter des moments marquants de l'école qui les a vu grandir. « On veut des souvenirs positifs, des témoignages d'élèves, d'enseignants et d'employés qui ont passé du temps entre les murs de cette école. En 50 ans, ça fait beaucoup de monde qui a des choses à raconter », explique Philippe Garon, responsable du projet.

On cherche des textes courts et précis qui rappellent des événements particuliers ou des personnes marquantes. « On veut que les textes rappellent des moments figés dans le temps au lieu d'avoir simplement des appréciations générales. Ça peut être un voyage, un projet, un accomplissement. Quant aux photos, on veut aussi des clichés marquants. C'est indispensable d'avoir du visuel pour accompagner les mots », ajoute Philippe Garon.

50 ans d'histoire, ça fait énormément de gens qui ont arpenté les corridors de Gabriel-Le Courtois. Ce sont tous des gens qui ont des souvenirs, qui ont vu des événements. « Je pense à mon père Régis qui a été là dans les débuts. Il était d'abord à l'école des métiers à Champagnat puis à Gabriel-Le Courtois. Il était emballé par le projet et m'a montré des archives de l'époque. Il y a beaucoup de matériel qui existe pour témoigner de cette époque », poursuit le responsable du projet.

Les gens qui sont donc intéressés à participer au projet en partageant leur expérience, leurs photos et un texte sont priés de le faire. La participation de chacun peut prendre différente forme. Il suffit simplement de contacter Philippe Garon pour en discuter. On peut le rejoindre par courriel au contact@philippegaron.com ou par téléphone au 418 534-3510.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média