Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

11 décembre 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

La municipalité de Baie-des-Sables demande la levée de l'état d'urgence sanitaire

COVID-19

Gérald Beaulieu

©Photo Gracieuseté

Le maire de Baie-des-Sables, Gérald Beaulieu.

La petite municipalité de Baie-des-Sables a adopté une résolution dans laquelle elle demande la fin de l'état d'urgence sanitaire au Québec.

Dans la résolution adoptée le 6 décembre dernier, on peut y lire que le Québec « a le pouvoir et le devoir de mettre fin à l'état d'urgence sanitaire sur son territoire afin de respecter l'esprit de la Loi sur la Santé publique. Il y est également indiqué que « le conseil municipal croit fermement qu'il est essentiel que le Québec retrouve une vie démocratique plus normale, que de vrais débats aient lieu au sein de notre société et que l'opinion de chacun puisse être respectée afin que l'on retrouve la société libre et tolérante que nous avons toujours connue avant les événements de mars 2020. »

Or, on a posé la question au nouveau maire de la municipalité, Gérald Beaulieu, à savoir ce qui avait motivé le conseil à adopter une telle résolution. « Lors de la dernière campagne électorale, j'ai fait le tour de la municipalité, de porte-à-porte, y rencontrer les contribuables et j'ai pu constater la fatigue d es gens envers les mesures sanitaires. Ceci étant dit, les gens ne remettent pas en question les mesures sanitaires, ils les comprennent. »

Par la suite, lors de la première rencontre du conseil municipal, les élus ont débattu des mesures sanitaires entre eux et le constat a été à l'effet que l'état d'urgence sanitaire était le dénominateur commun. « On pense que c'est le temps que le gouvernement revienne à des prises de décision issues de projets de lois et de débats plutôt que de gouverner par décret », mentionne Gérald Beaulieu.

Le maire est d'avis que l'état d'urgence sanitaire n'est plus nécessaire puisque la province possède déjà tous les outils pour lutter contre la pandémie, à commencer par la vaccination. « Notre intention est donc simplement de retourner à une prise de décisions plus normale. Je suis d'avis que tout projet qui a de l'opposition sera meilleur s'il est réalisé parce qu'une diversité d'idées aura été entendue. »

Gérald Beaulieu rappelle d'ailleurs qu'un conseiller municipal a voté contre la résolution. « C'est tout à fait démocratique et sa position est respectée au sein du conseil. C'est à cette image-là qu'on estime que le gouvernement devrait prendre ses décisions au sujet de la pandémie. »

Quant au conseiller qui a voté contre la résolution, il s'agit de Denis Forest qui affirme avoir confiance en la manière dont le gouvernement prend ses décisions actuellement.

Finalement, on a demandé au maire s'il avait subi des influences extérieures pour adopter cette résolution, ce à quoi il a répondu que la décision émane exclusivement des discussions réalisées entre le maire et les conseillers.

Le conseil municipal a ainsi adopté la résolution et l'a fait parvenir au premier ministre François Legault, au député Pascal Bérubé ainsi qu'à la Fédération des municipalités du Québec et les autres municipalités de la MRC de La Matanie.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média