Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

17 novembre 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Comment les touristes perçoivent-ils La Matanie?

SAISON TOURISTIQUE

Pincette

©Photo Gracieuseté - Romain Pelletier

Pincette la crevette au pays de Matane.

Des sondages réalisés auprès des touristes de passage au bureau d'information touristique de La Matanie ont permis d'en apprendre davantage sur la perception qu'ont ces derniers sur la MRC riveraine et ses habitants.

Encore une fois, la saison estivale qui vient de se terminer a été fort achalandée, principalement et pratiquement entièrement par la visite de Québécois provenant des autres régions de la province. En fait, 95 % des touristes venaient du Québec, 4 % des autres provinces canadiennes et 1 % de l'étranger. D'ailleurs les touristes québécois provenaient principalement de quatre régions, soit la Montérégie, Montréal, Capitale-Nationale et les Laurentides.

On remarque également que l'achalandage a considérablement augmenté en 2021 par rapport à l'an dernier, et aussi en comparaison avec 2019 alors que les frontières étaient encore ouvertes. Le mois de juillet demeure le plus prisé alors que 6 039 personnes ont transité par le bureau d'accueil touristique comparativement à 4 058 en 2020 et 3 952 en 2019.

Outre le bureau d'accueil touristique, La Matanie pouvait aussi compter sur son site internet pour orienter les visiteurs vers les attraits locaux et les services offerts. Sans grande surprise, les trois recherches les plus populaires étaient « Quoi faire?, Où dormir? et Où manger? ».

Comment perçoit-on La Matanie?

Un petit sondage sympathique qui a rejoint 146 personnes a permis d'en apprendre davantage sur la perception des touristes à l'égard de La Matanie et de ses habitants. On a d'abord posé la question à savoir quelle (s) couleur (s) associait-on à La Matanie. Or 67 % des répondants ont indiqué le bleu, 12 % le rose et 10 % le rouge.

Les touristes étaient aussi invités à identifier un animal qui représentait bien La Matanie. La grande majorité a opté pour la crevette, suivie du phoque, de la baleine et du saumon. En contrepartie, 9 % des répondants ont opté pour un animal forestier comme l'orignal ou le renard et 6 % à un animal de compagnie ou de la ferme, le chat ayant obtenu le plus de votes dans cette catégorie.

On demandait aussi aux visiteurs de qualifier La Matanie en un mot. 22 % ont opté pour un terme évoquant la beauté du territoire comme « majestueux, magnifique ou belle » alors que 13 % ont plutôt penché vers un mot lié à l'eau comme « fleuve ou mer ». D'autres gens ont mentionné d'autres mots liés aux réalités matanaises comme « pêche, phare, villégiature, industriel, vacances, éoliennes, vin et même… Tim Hortons! »

Les touristes ont aussi été très élogieux envers les Matanais, les qualifiant de gentils, chaleureux, accueillants et hospitaliers. D'ailleurs 63 % des touristes de passage ont mentionné qu'ils allaient passer au moins une nuit dans la capitale de la crevette. Toutefois, nombreux sont les visiteurs qui affirment qu'ils resteraient plus longtemps s'il y avait davantage d'activités à faire. Parmi les réponses les plus populaires, mentionnons les activités en mer, la location de bateaux pour y pratiquer la pêche et des activités à faire en famille.

Un autre aspect qui a freiné les touristes à passer plus de temps en Matanie cette année est le manque d'hébergement et de place dans les restaurants. Or, ce n'est pas un secret que le manque de main-d'œuvre et les contraintes sanitaires ont grandement nui à l'industrie touristique.

Finalement, les touristes ont fait remarquer que la publicité entourant les attraits était insuffisante et que la signalisation du bureau d'accueil touristique n'était pas suffisamment visible. Toutefois, ceux qui ont pris le temps de s'arrêter à Matane ont apprécié le phare, le bord de mer à l'heure des couchers de soleil, la réserve faunique, le parc des Îles et les Jardins de Doris qui seront revenus régulièrement comme étant des destinations incontournables.

Armés de ces résultats, la technicienne en récréotourisme chez Développement économique Matanie, Suzy F. Bergeron, à qui l'on doit ce rapport détaillé de 17 pages sur la saison estivale 2021, estime que La Matanie se positionne de plus en plus comme un arrêt incontournable. « Nous constatons que les mois de juillet et août atteignent le maximum de la capacité d’accueil des établissements d’hébergement touristique. L’équipe de Tourisme Matane se penche dorénavant davantage vers la réalisation d’actions marketing qui prolongera la saison touristique afin de faire de La Matanie une destination quatre saisons et ainsi accroître les retombées économiques pour la région », conclut-elle.

 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média