Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

16 novembre 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Pascal Bérubé reçoit la visite du ministre de la Santé à Matane

SOINS DE SANTÉ

Dubé Malo Bérubé

©Photo Gracieuseté

Isabelle Malo, Christian Dubé et Pascal Bérubé.

À la suite des nombreux bris de services, particulièrement en obstétrique, le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé avait multiplié les invitations auprès de Christian Dubé pour qu'il se déplace dans la région pour constater l'état de la situation de ses propres yeux. « Considérant que c'est le ministre le plus occupé du gouvernement en ce moment, c'est quand même majeur qu'il prenne le temps de venir s'assoir avec moi, un député de l'opposition, à mon bureau pendant une heure et qu'il visite également l'hôpital. »

Plusieurs enjeux ont été abordés pendant la rencontre entre les deux politiciens, soit le manque de main-d'œuvre infirmière, les horaires de faction des paramédics de Matane, l'implantation de l'hémodialyse à l'hôpital de Matane et les frais de remboursement pour les citoyens qui doivent obtenir des soins à l'extérieur de la région. « Il était à l'écoute. Il a entendu les propositions que je lui ai faites, notamment en ce qui a trait aux primes aux infirmières ou à l'hémodialyse qui pourrait être calqué sur le modèle de Sainte-Anne-des-Monts. »

La présidente-directrice générale du CISSS-Bas-Saint-Laurent, Isabelle Malo était aussi présente lors de la rencontre. Évidemment, ce type de rencontre informelle n'a pas abouti sur des engagements immédiats, mais le ministre repart de la région avec une connaissance plus approfondie des enjeux locaux. « Il a visité l'hôpital seul et il pourra se faire sa propre idée. Je ferai le suivi avec lui prochainement par rapport aux enjeux qui ont été abordés », ajoute le député péquiste.

Au-delà de la rencontre avec Christian Dubé, le député conclut avec une réalité qui est présente depuis trop longtemps à ses yeux, soit la concentration des spécialités à l'hôpital de Rimouski.  « Les hôpitaux de Matane et Amqui sont en orbite de Rimouski. Chaque fois qu'on doit se rendre là-bas, ce n'est pas une bonne idée. Ce que je souhaiterais, c'est la décentralisation des spécialistes vers des hôpitaux comme Matane ou Amqui. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média