Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

11 novembre 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

À la découverte d'Autre Part, un groupe mettant en vedette deux jeunes artistes de la Haute-Gaspésie

MUSIQUE

Autre Part

©Photo Gracieuseté - Sam Dell'Olio

Autre Part lors de leur prestation au Coup de coeur francophone 2021 au Quai des brumes à Montréal.

Le groupe Autre Part mettant en vedette Nicolas Roy St-Pierre et Charles Laurier sort de son sous-sol et commence à faire vibrer la scène musicale montréalaise.

Autre Part et un quintette composé de Nicolas Roy St-Pierre, Charles Laurier, Samuel Rotunno, Louis-Frédéric Verrault-Giroux et Jérémie Loisel-Payette. Tout a commencé avec Nicolas et Jérémie qui ont traîné leurs pénates de Québec à Montréal dans le but de fonder un groupe. Le premier qui a été recruté a été Charles Laurier que Nicolas connaissait de ses années en Haute-Gaspésie. Puis Louis-Frédéric s'est greffé au groupe. « On a complété la formation avec Samuel qui quittait l'Abitibi pour s'installer aussi à Montréal afin de fonder en groupe. Puisque nous aimions le même style de musique, ç'a cliqué tout de suite », raconte Nicolas.

Même si le groupe avait déjà composé quelques pièces, l'arrivée de Samuel a poussé la formation à faire pratiquement table rase pour reprendre l'écriture de nouvelles chansons. Puis quelques mois plus tard, en mai 2019, Autre Part vivait son premier show de sous-sol.

À peine un an plus tard, avec le bouche à oreille, les contacts et la résonance des compositions d'Autre Part vers les bonnes oreilles, le groupe se retrouvait sous l'aile de Slam Disques. « Aujourd'hui, nous pouvons enfin lancer notre premier EP un an après sa production puisque le lancement original avait été retardé par la Covid », explique Nicolas.

Quant à la musique proposée par Autre Part, les musiciens parlent d'un joyeux « melting pot » entre de l'alternatif des années 90 et du black métal norvégien. « On ne se limite toutefois pas à un seul style. On laisse chaque membre laisser parler sa créativité. On se parle et on se relance pour y ajouter des influences, parfois de NOFX, The Cure ou Radiohead », ajoutent Samuel et Nicolas.

Pour ce qui est des paroles, les membres du groupe s'entendent pour dire que la voix est considérée comme n'importe quel autre instrument. « Nous y allons au feeling. Certaines pièces peuvent avoir trois minutes d'instrumental et un dix secondes de voix à la toute fin. Ce que nous aimons, c'est mélanger les saveurs. On passe du très abrasif au très doux et si la voix s'y prête, nous en ajoutons, mais toujours en français », précise Samuel.

Pour Autre Part, l'essentiel est que les gens s'approprient leur musique. « Nous l'écrivons et nous la jouons, mais après ça, ce sont les auditeurs qui se créent des moments et des souvenirs. C'est ce qui est beau quand on créée de la musique », concluent les deux comparses.

Récemment, Autre Part a pu jouer sur scène au Coup de cœur francophone au Quai des brumes de Montréal. « On s'enligne ensuite pour faire des festivals cet été. Nous allons également retourner en studio pour enregistrer de nouvelles chansons », lance Samuel.

D'ici là, les gens peuvent écouter ou se procurer la musique d'Autre Part sur leur page Fanlink ou suivre les actualités du groupe via leur page Facebook.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média