Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

03 novembre 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Des parents matanais se lèvent contre l'imposition du passeport vaccinal aux jeunes

COVID-19

Yvan Imbeault et Yannick Ouellet

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Yvan Imbeault et Yannick Ouellet sont à l'origine du mouvement « Matanie, protégeons nos enfants ».

Un comité de parents de La Matanie voit le jour avec l'objectif de demander au gouvernement d'éliminer l'obligation vaccinale pour les jeunes qui désirent participer à des activités parascolaires, culturelles de loisirs ou de sports.

L'instigateur de cette démarche est l'ex-préfet de La Matanie, Yvan Imbeault, qui a été en mesure de constater les déchirements occasionnés par l'imposition du passeport vaccinal. « C'est très difficile pour les parents de voir leurs enfants ne pas être en mesure de faire du sport. Parfois, c'est le parent qui ne veut pas que son enfant se fasse vacciner, parfois c'est le contraire. Peu importe le scénario, ça provoque des chicanes à l'intérieur des familles. Donc, socialement, c'est très dur. »

Ce dernier a approché Yannick Ouellet, l'entrepreneur matanais qui s'est fait remarquer en organisant une imposante manifestation contre le passeport vaccinal en août dernier. Pour l'homme d'affaires matanais, il est évident que le passeport vaccinal imposé aux enfants est discriminatoire. « On veut que tous les enfants puissent pratiquer leurs activités sans se faire discriminer. Nous ne sommes pas contre les vaccins, mais pour le libre choix.

Le comité, qui compte déjà une douzaine de parents dont Yannick Ouellet à la présidence, Yvan Imbeault à titre de vice-président et Pauline Gauthier à la trésorie, souhaite qu'un maximum de gens se greffent au mouvement afin de témoigner de ce qu'ils vivent et de ce qu'ils voient sur le terrain. « On veut des témoignages de parents, d'enseignants ou de médecins qui sont à même de constater l'effet du passeport vaccinal sur les enfants. »

Pour Yannick Ouellet et Yvan Imbeault, la santé mentale des jeunes passe par une vie active et sociale qui ne devrait pas dépendre d'un statut vaccinal. « Si on observe des frictions entre les adultes sur le sujet, on s'imagine qu'il y en a aussi entre les jeunes. C'est un enjeu qui divise énormément la population. Et les jeunes ont besoin de faire des sports sinon ça fait des enfants frustrés. »

Ce qui est souhaité est que le gouvernement de François Legault recule sur sa position d'imposer le passeport vaccinal pour les moins de 18 ans afin que les jeunes ne soient pas pris en otage par des divergences d'opinions au sein de leur famille et qu'ils puissent continuer de poursuivre librement leurs activités. Le comité mis en place aura aussi comme rôle d'interagir avec les instances politiques locales et provinciales afin de faire valoir les droits des enfants de La Matanie.

Une page Facebook « Matanie, protégeons nos enfants » verra bientôt le jour et une pétition sera accessible incessamment dans certains commerces de La Matanie ainsi que sur le site internet www.leslignesbougent.org .

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média