Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élection municipale

Retour

29 octobre 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Steven Grant veut une ville qui fonctionne à la hauteur de ses moyens

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2021

commodore Steven Grant marina Matane club de yacht

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Steven Grant se présente pour une deuxième fois aux élections municipales comme candidat à la mairie de Matane.

Des finances saines, des ressources optimisées, des projets qui respectent la capacité de payer des citoyens et de l'aide aux entreprises; voilà l'essentiel de la vision du candidat à la mairie Steven Grant pour Matane.

Ayant été contremaître pendant sept ans à la ville, Steven Grant s'est toujours fait un devoir de réaliser les travaux à faire en respectant les budgets. « Il restait toujours de l'argent dans l'enveloppe à la fin. Il faut que la Ville surveille ses dépenses et fonctionne à la hauteur de ses moyens et de ceux de ses 14 000 habitants. »

Lorsqu'il rencontre les citoyens, ils sont plusieurs à lui parler un grand nombre de véhicules de la ville qui sont mobilisés pour réaliser les travaux. De plus, le candidat estime que la ville pourrait mieux investir, notamment en ce qui a trait à la machinerie neuve. « C'est bien d'avoir de la machinerie neuve pour offrir des bons services, mais il faudrait réanalyser nos besoins. Doit-on vraiment se procurer autant de machinerie et de véhicules alors qu'on pourrait faire travailler nos entrepreneurs locaux selon nos besoins? »

Un autre exemple qu'il soulève est le complexe aquatique. Bien qu'il souhaite que le projet se réalise, il se demande toutefois si on doit le réaliser dans sa forme actuelle au coût de 21 millions. « Il faut être raisonnable dans nos dépenses. Il faut revoir les plans pour qu'elle soit réalisable rapidement, ce qui éviterait une explosion des coûts, tout en répondant aux attentes de la population. Est-ce qu'on a vraiment besoin d'avoir huit ou dix corridors? La question se pose. »

D'ailleurs, cette vision rejoint une des priorités du candidat, soit de freiner la hausse des taxes et permettre aux citoyens de respirer un peu mieux. Ensuite, Steven Grant souhaite que les entreprises puissent aussi prospérer et se développer pour assurer leur pérennité et, par le fait même, être en mesure d'offrir des emplois à bon salaire. Pour Steven Grant, il ne fait aucun doute que plus les emplois seront alléchants, moins il y aura de pénurie de main-d'œuvre.

Sur ce point, offrir des congés de taxes pour les premières années d'existence des entreprises serait une bonne façon de leur assurer une croissance rapide. Même chose du côté de l'aéroport. « Nous avons un aéroport neuf avec de grands terrains. Il y avait un projet de bâtir des hangars et de former des pilotes mais la Ville refuse de leur donner un congé de taxes de cinq ans. Ce n'est pas une façon de développer l'aéroport. S'il y a un champ, mais que personne ne s'y installe, dans cinq ans, ça sera encore un champ. Tandis qu'en offrant un congé de taxes au début, on s'assure des revenus par la suite. »

C'est donc une vision qui repose sur des finances publiques saines que propose celui qui est commodore au Club de yacht de Matane depuis douze ans. Il rappelle d'ailleurs qu'il a été le premier à demander des travaux à coût raisonnable à la marina même s'il était un fervent défenseur du projet.

Steven Grant n'en est pas à sa première campagne électorale puisqu'il s'était présenté aux élections municipales en 2013 contre Jérôme Landry et deux autres adversaires. Cette fois-ci, il affronte deux conseillers sortants, soit Annie Veillette et Eddy Métivier.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média