Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

22 octobre 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Kaméléart reçoit le prix Méga-Scène du ROSEQ

DIFFUSEUR DE SPECTACLES

Danielle Smith

©Photo Gracieuseté - Émilie Prud'homme

Luc Gagnon et Annie Joncas de la Corporation récréotouristique de Matane en compagnie de la directrice générale de Kamélérart, Danielle Smiith.

L'organisme culturel Kaméléart de Matane a reçu le prix Méga-Scène du Réseau des organisateurs de spectacles de l'Est-du-Québec (ROSEQ) remis pour souligner les retombées positives de partenariats avec le milieu.

Dans le cas de Kaméléart, on a applaudi la collaboration entre le diffuseur de spectacles et la Corporation récréotouristique de Matane qui a permis de tenir une série de spectacles estivaux au Barachois. Le public a ainsi pu profiter des nouveaux aménagements de la terrasse du Barachois pour la diffusion des spectacles. De plus, un autre partenariat avec Camm Construction a permis de fournir une loge sous forme de mini-maison aux artistes invités.

Ce prix a été accueilli avec beaucoup de bonheur par la nouvelle directrice de Kaméléart, Danielle Smith et toute son équipe. « J'étais tellement heureuse. Nous sommes une équipe tissée serrée. J'ai un conseil d'administration qui me fait confiance et des bénévoles qui répondent présent à chaque spectacle. »

Pour la directrice, cette reconnaissance provenant de ses pairs amène une dimension encore plus importante, signifiant que le travail accompli depuis son arrivée à la barre du diffuseur a été remarqué. « C'était une vraie ambiance de fête. De voir mes collègues se lever et applaudir lorsque j'ai reçu le prix, c'était génial. Je partage ce prix-là avec toute mon équipe. »

Danielle Smith ajoute que l'organisation actuelle possède une grande expertise technique en plus de compter sur de nombreux jeunes qui s'impliquent avec le diffuseur de spectacles. « On forme ainsi notre propre relève. Nous avons aucune subvention à cet effet. C'est une initiative qui vient de Kaméléart. C'est très important pour nous de faire appel à des gens d'ici. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média