Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

18 octobre 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Imposante offensive pour recruter des éducatrices en CPE à Matane

PACOURS TRAVAIL-ÉTUDES

CPE Matane

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Le nouveau CPE de Matane a besoin d'éducatrices s'il espère opérer à plein régime à son ouverture.

Le temps presse pour recruter des éducatrices en CPE pour les installations de Matane, mais également pour combler la cohorte du programme rémunéré travail-études qui doit prendre son envol dans quelques semaines.

La directrice générale du CPE de Matane, Brigitte Desrosiers, avoue que le niveau d'intérêt pour le programme travail-études n'a pas été aussi élevé qu'elle l'aurait souhaité. « Nous avons seulement recruté trois éducatrices sur 15 pour le cours qui doit début à la mi-novembre. C'est bien en-dessous de nos attentes. Ces éducatrices seront payées pour travailler deux jours par semaine, mais elles seront aussi payées pour suivre la formation à raison de trois jours par semaine. C'est un salaire de 15 $/h pour étudier et un salaire d'éducatrice pour les deux jours en CPE. C'est extrêmement avantageux et je ne peux pas imaginer qu'on ne réussisse pas à attirer des gens avec ce genre de conditions. »

Par ailleurs, le CPE de Matane s'engage à embaucher toutes les éducatrices qui auront suivi la formation avec le Groupe Collegia. « L'intégration sera tellement plus facile puisque les étudiantes auront déjà cette expérience de travail puisqu'elles l'auront vécu pendant leur formation. Et n'oublions pas qu'un enseignant pourra répondre à toutes les questions des étudiants pendant le volet en milieu de travail. »

Pour ajouter aux incitatifs, le gouvernement du Québec a récemment annoncé une hausse des salaires des éducatrices pendant que les négociations se poursuivent. On peut donc s'attendre à ce que les conditions de travail soient encore plus alléchantes lorsque la prochaine convention collective sera signée. « Les salaires ont déjà augmenté à environ 20 $ de l'heure au bas de l'échelle pour atteindre 28,50 $ et ça risque d'augmenter encore d'ici les prochains mois », ajoute Brigitte Desrosiers.

Le portrait n'est guère plus reluisant sur le nombre total de 40 éducatrices recherchées au total puisque seulement 11 ont été recrutées. « C'est très urgent de trouver des gens pour répondre à la demande. De plus, nous devons composer avec des retraites, des congés de maladie, des réorientations de carrière et des congés de maternité », explique la directrice du CPE.

Dans l'attente de recruter de nouvelles éducatrices, le CPE temporaire pourra seulement accueillir 26 enfants au lieu de 66 comme c'était le cas initialement. Tout va donc reposer sur le recrutement des étudiantes dans la formation travail-études.

De son côté, le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, a contribué à la hauteur de 5 000 $ à une offensive publicitaire pour faire connaître le programme travail-études en petite enfance. « Nous avons annoncé 150 nouvelles places à Matane en 2021. L'enjeu est aussi le recrutement des éducatrices. Le CPE m'a approché pour qu'on puisse faire cette offensive publicitaire. Ça démontre l'importance de cet enjeu de recrutement. Je salue d'ailleurs cette initiative du CPE de faire tout ce qui est possible pour encourager le recrutement. »

Le député ajoute le caractère exceptionnel de son implication financière pour une campagne publicitaire, ce qui démontre l'urgence d'agir selon lui. « Sans éducatrices, les places annoncées ne peuvent pas se réaliser alors nous prenons les moyens qu'il faut. Dans La Matanie, il faut faire des choses que nous n'avons jamais fait pour obtenir des résultats. Nous en sommes rendus là. »

Il est encore temps de s'inscrire au programme Travail-études en petite enfance. Il suffit de se rendre sur le site internet du Service régional d'admission au collégial de Québec (SRACQ) et de rechercher le programme JEE.OK Parcours travail-études en petite enfance.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média