Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

14 octobre 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Main-d'œuvre et pandémie: plusieurs restaurateurs matanais abandonnent leur salle à manger

ÉCONOMIE LOCALE

Fermé

©Photo Depositphotos.com

De plus en plus de salles à manger de restaurants sont inaccessibles à Matane.

Si la pénurie de main-d'œuvre est un sérieux problème pour plusieurs restaurateurs, l'imposition du passeport vaccinal a ajouté au casse-tête des employeurs qui doivent faire des choix déchirants.

Lorsqu'on doit composer avec un manque d'employés et qu'on ajoute l'obligation du passeport vaccinal, le choix a été simple pour plusieurs: on ferme la salle à manger. C'est le cas d'un gérant de restauration rapide qui préfère se concentrer sur les commandes pour emporter. « Au plus fort de la pandémie, les salles à manger étaient fermées. Malgré tout, le chiffre d'affaires n'a pas été affecté puisque les gens se sont tournés vers les commandes pour emporter. Ainsi, lorsqu'on a annoncé qu'on devait imposer le passeport vaccinal, nous avons simplement refermé notre salle à manger. Ça nous sauve de l'ouvrage et nous ne sommes pas obligés de refuser des clients. Dans le contexte actuel, c'était la solution la plus logique. »

Un autre restaurateur matanais abonde dans le même sens. « On avait déjà de la difficulté avec notre main-d'œuvre alors on ne va pas s'ajouter la tâche d'exiger le passeport vaccinal. Disons que nous ne sommes pas pressés de rouvrir la salle à manger. Ça nous permet de concentrer nos efforts sur les mets pour emporter et la livraison au lieu de l'entretien de la salle à manger. »

Lorsqu'on fait un tour rapide des restaurants de Matane, on constate qu'au moins six établissements ont fermé leur salle à manger pour une durée indéterminée C'est notamment le cas de Tim Hortons, McDonald's, A&W, Poulet frit Kentucky et Dixie Lee. D'autres comme Subway ont considérablement baissé leurs heures d'ouverture alors qu'au moins deux restaurants sont fermés minimum deux jours par semaine. C'est entre autres le cas du 21.

Si l'on veut s'asseoir dans une salle à manger pour y savourer un repas complet, seulement une poignée de restaurants demeurent ouverts en soirée, quelques-uns jusqu'à 21 h et un seul jusqu'à 22 h. Après ces heures, la population matanaise, les touristes de passage ou les camionneurs doivent se rabattre sur les sandwichs vendus en dépanneur. « Il faut prévoir à l'avance. Depuis un an, nos menus se résument pas mal à des sandwichs aux œufs ou des sous-marins de dépanneur… quand il en reste », explique ce camionneur qui n'a pas de contrôle sur ses heures de route, étant tributaire des clients pour lesquels il travaille.

Si la situation n'est pas idéale pour les consommateurs, elle l'est encore moins pour les restaurateurs qui ont été contraints de laisser filer de précieux revenus touristiques cet été à défaut de pouvoir opérer leur commerce à plein régime.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média