Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits Divers

Retour

12 octobre 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Le vétéran Jacques Bouchard dénonce les actes de vandalisme au Parc de la paix

ACTES DE VANDALISME

Jacques Bouchard

©Photo Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Jacques Bouchard a été l'un des artisans principaux derrière la réalisation du projet de Parc de la paix à Rivière-à-Claude.

Le capitaine retraité des Forces armées canadiennes, Jacques Bouchard, a vivement dénoncé les actes de vandalisme commis récemment sur le véhicule blindé LAV III situé au Parc de la paix de Rivière-à-Claude.

Le vétéran, qui a notamment reçu la médaille du lieutenant-gouverneur en septembre dernier pour mérite exceptionnel, a qualifié les gestes commis « d'actes de représailles futiles ». Jacques Bouchard rappelle que ce parc a été imaginé et réalisé afin que les gens puissent se recueillir lors du Jour du Souvenir, mais également pour rendre hommage aux Canadiens qui ont combattu dans les conflits armés. « Ces soldats vont parfois jusqu’à sacrifier leur vie pour des valeurs qui dépassent largement la compréhension de la très grande majorité de nos concitoyens de ce pays. Ce monument c’est le devoir de souvenir que les citoyens du village de Rivière-à-Claude, ainsi que ceux de la Haute-Gaspésie, se sont offerts afin d’honorer ces soldats tombés au combat, mais aussi ceux qui ont survécu pour raconter. »

Jacques Bouchard rappelle que la paix est l'une des responsabilités du soldat. Il explique que la notion de pacifisme est fragile bien que toujours présente en situation de conflit et que l'utilisation des armes est un dernier recours lorsque la diplomatie échoue. Pour le vétéran, le blindé qui a été vandalisé au Parc de la paix est l'un des outils utilisés par les Forces armées pour ramener la paix et la liberté sur un territoire. « Est-ce pour une telle liberté d’expression que les militaires canadiens mettent leur vie en péril? Contrairement à ces pleutres qui doivent se cacher et effectuer leur ignoble méfait à l’abri des regards, les responsables de ce monument ont le courage de montrer à la vue de tous leurs convictions, lesquelles sont constamment au service de la population. »

Le capitaine à la retraite a rappelé que les soldats des Forces armées canadiennes sont toujours au service de la population et ne sont pas qu'un « symbole guerrier » comme le pensent certaines personnes. Il souligne que les soldats sont souvent sollicités dans d'autres contextes, que ce soit pour aider lors de catastrophes naturelles comme les inondations, la crise du verglas ou pendant des crises comme la Covid-19 alors que les militaires ont prêté main forte au réseau de la santé.

À peine quelques heures après les méfaits, aidé par le préfet Allen Cormier, Allen Tremblay a nettoyé les graffitis du blindé restaurant ainsi le véhicule à son lustre d'origine. Un système de surveillance par caméra a aussi été installé sur place.

LAV III

©Photo Gracieuseté

Le blindé LAV III a été victime d'actes de vandalisme dans la nuit du 6 au 7 octobre.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média