Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

05 octobre 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

13 nouveaux accompagnateurs auprès de personnes en fin de vie

L'ENVOLÉE HAUTE-GASPÉSIE

Envolée

©Photo Gracieuseté

13 nouveaux bénévoles se joignent à l'équipe de L'Envolée.

L'organisme L'Envolée de la Haute-Gaspésie compte dorénavant 13 nouveaux bénévoles qui auront pour mission d'accompagner les personnes en fin de vie.

L'idée d'un accompagnateur en fin de vie est d'avoir quelqu'un d'empathique, mais aussi détaché de la situation familiale afin d'offrir une oreille attentive. D'autres fois, le simple fait d'avoir quelqu'un à son chevet est réconfortant.

 Comme l'explique la responsable de L'Envolée, Jenny Lévesque, certains sujets sont parfois difficiles à aborder avec ses proches. « On peut penser à l'aide médicale à mourir. Il n'est pas rare que la personne en fin de vie et son conjoint ou sa conjointe ne soient pas sur la même longueur d'ondes. Un bénévole peut donc offrir une écoute sans jugement. »

Comme dans bien des sphères d'activités, les services de L'Envolée ont aussi été perturbés pendant la pandémie puisqu'il n'était plus possible pour les bénévoles de se rendre dans les établissements de santé. Avec les services suspendus pendant plusieurs mois, des accompagnateurs ont décidé de quitter le navire, de là l'importance de recruter des nouveaux bénévoles. « La pandémie a tellement changé de choses. Cette fois-ci, ce sont les plus jeunes qui ont le plus répondu à l'appel, affirmant vouloir trouver un sens à leur vie. En à peine un mois, j'avais déjà 14 inscriptions. C'est comme si ces gens avaient besoin de donner à l'extérieur de leur propre vie. C'est tellement beau et touchant de voir ça. »

En avril dernier, la formation de 36 heures a débuté et vient tout juste de se terminer. « 14 personnes avec des familles et des enfants qui décident de suivre une telle formation en visioconférence, c'est vraiment impressionnant. D'ailleurs, c'est le ministère de la Santé et des services sociaux qui impose cette formation déclinée en douze compétences à acquérir pour s'assurer que les gens qui accompagneront les patientes en fin de vie aient le comportement approprié pour ce type de bénévolat. Il est question des besoins psychosociaux, physique et spirituels du mourant, un volet communication, la douleur, etc. », ajoute Jenny Lévesque.

Cette dernière est encore fascinée par l'implication des bénévoles qui ont volontairement décidé de venir entendre parler de la mort pendant la grisaille d'automne et des autres qui n'ont pas hésité à lever la main pour retourner au chevet des patients lorsque la situation sanitaire l'a finalement permis.

D'autres projets devraient également voir le jour sous peu à commencer par l'écriture de fin de vie. Des bénévoles seront alors formés pour accompagner des patients qui veulent rédiger une dernière lettre à leurs proches avant le grand départ. « Ça peut être aussi des patients qui veulent raconter des tranches de vie. Les bénévoles auront donc la tâche de les écouter et de rédiger l'histoire pour eux », explique la responsable de L'Envolée.

Finalement, les cafés mortels seront aussi lancés sous peu. Même si le nom peut sembler un peu sombre, il s'agit d'un lieu de rencontre où il sera possible de parler librement de la vie et de la mort, de la notion de deuil et de tout ce qui gravite autour du sujet. Le tout sera animé par des gens qui savent comment aborder de telles thématiques. « Ça existe depuis une vingtaine d'années. C'est un sociologue qui s'est rendu compte que c'était un sujet qui suscitait beaucoup d'intérêt. Il en parlait avec ses amis en prenant un café en public et des inconnus se joignaient à la conversation. C'est comme ça que l'initiative est née. »

C'est donc avec beaucoup de bienveillance que la nouvelle cohorte de bénévoles débutera ses accompagnements auprès des personnes en fin de vie. Quant aux gens qui désireraient avoir davantage d'informations sur les services de L'Envolée, on peut visiter la page Facebook « L'Envolée Haute-Gaspésie » ou appeler au 418 763-7038.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média