Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Personnalités inspirantes

Retour

28 septembre 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Un inventeur matanais derrière le débouche-toilette Ras-le-bol

INNOVATIONS ADAPTIVA

Thomas Thibault

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Thomas Thibault est cet inventeur coloré qu'on peut apercevoir dans une publicité vantant un nouveau débouche-toilettes.

Le jeune inventeur matanais, Thomas Thibault, est le sympathique visage derrière Ras-le-bol, ce nouveau produit révolutionnaire destiné à débloquer les toilettes qui sera disponible au grand public sous peu.

Si le visage de Thomas semble familier c'est qu'on le voit depuis quelques semaines à la télévision dans une publicité expliquant son nouveau produit et invitant le public à se rendre sur le site de sociofinancement La Ruche pour finaliser la mise en marché de Ras-le-bol.

L'histoire derrière Ras-le-bol est d'ailleurs plutôt amusante. « À l'époque, je connaissais quelqu'un qui bouchait tout le temps les toilettes. C'est là qu'elle m'a lancé le défi d'inventer un produit qui pourrait déboucher les toilettes instantanément. C'est donc parti de là », explique l'inventeur matanais.

Évidemment, comme l'idée était d'inventer un nouveau produit, il n'était pas question de copier quelque chose qui existait déjà sur le marché comme du Drano. « Premièrement, c'est en poudre et ça vient dans un petit sachet au lieu d'une bouteille en plastique, donc on peut dire que c'est déjà un peu plus écoresponsable. Ensuite, il y a l'effet effervescent quasi instantané. On le met la poudre lourde dans l'eau qui descend rapidement au fond du siphon et c'est là que la magie opère pour débloquer le drain. Donc, avec l'acide caustique comme élément principal et l'effet de pression des gaz inodores dégagés, tout est là pour déboucher efficacement. »

Si Ras-le-bol a pris quatre mois à développer, il n'en est pas de même pour toutes les idées. Par exemple, la recette parfaite pour « bois de grange instantané » aura pris deux ans à peaufiner.  « On part d'abord avec un concept et on trouve ensuite les ingrédients pour que ça fonctionne. Actuellement, nous travaillons avec trois centres de recherches. Nous avons d'ailleurs cinq autres produits en développement dont un nettoyeur multi-surfaces efficace à un prix vraiment abordable et un effaceur de cacas de chiens dont le principe est de vaporiser le tas et 48 heures plus tard, il ne reste que des cendres. »

Il y aussi une pléiade de considérations lorsqu'on invente un produit. Thomas Thibault mentionne la durabilité du produit, le coût de production et de revente, l'aspect environnemental, le côté pratique du produit, alouette. « Il faut faire plein de tests et c'est là qu'on découvre les problèmes auxquels on n'avait pas pensé », ajoute le créateur de Ras-le-bol.

Et vient le moment de la mise en marché. Il faut créer un buzz autour du produit. C'est là que scientifique coloré s'est entouré d'experts en marketing et que la fameuse publicité qui tourne actuellement à Radio-Canada et Noovo est née. « Il y a un an j'étais complètement nul comme acteur. Aujourd'hui… on travaille là-dessus. On créé des vidéos chaque semaine et on avance. »

D'ailleurs, comme il est mentionné dans la publicité, une campagne de sociofinancement est actuellement en cours pour arriver au fil d'arrivée et enfin sortir le produit au grand public. « J'ai tout investi mes économies dans cette entreprise, mais il m'en manque encore un petit peu pour voir le bout. On y est presque. Le développement d'un produit coûte excessivement cher, de la recherche jusqu'à l'emballage. »

Un p'tit gars de Matane

Mais qui est donc Thomas Thibault? En plus d'être à l'origine de Ras-le-bol, le jeune homme a créé l'entreprise Aqua Ingénium en 2016 après avoir complété ses études universitaires en génie des eaux à Québec. C'est lors de la complétion de sa maîtrise que Thomas Thibault a été initié à tout l'aspect de la recherche et du développement, de la propriété intellectuelle ainsi que du brevetage, ce qui a en quelque sorte, propulsé son désir d'inventer des produits adaptés aux besoins de monsieur et madame Tout-le-monde.

C'est aussi à lui qu'on doit « bois de grange instantané », son premier produit commercialisé à partir duquel est né Adaptiva, la deuxième entreprise du Matanais dont la mission est de concevoir des produits innovateurs destinés des clients à travers le monde. D'ailleurs, « bois de grange instantané » a été lancé officiellement en 2020 contre vents et marées en pleine pandémie. Le principe du produit est simple: soit de donner un aspect grisonnant (ou de bois de grange) à toutes les essences de bois existantes.

Thomas Thibault est très excité d'avoir lancé Adaptiva. Pour lui, ce modèle d'affaires qui mise sur sa créativité et sur l'exportation de ses produits l'enchante au plus haut point. « Je me vois inventer des produits jusqu'à 65 ans pour répondre à des besoins de la vie quotidienne. Ce sont de petits produits qu'on vend sur Amazon à travers le monde et qui permet de générer de la richesse au lieu de miser seulement sur l'économie circulaire. Bref, je suis très excité pour le futur de cette entreprise », conclut-il.

Thomas Thibault

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Thomas Thibault gère les opérations de ses entreprises à même un local situé sur la rue Saint-Pierre à Matane.

Flushaloo - Ras-le-bol

Flushaloo - Ras-le-bol

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média