Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales 2021

Retour

23 août 2021

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Diane Lebouthillier lance officiellement sa campagne

GASPÉ

Diane Lebouthillier

©Jean-Philippe Thibault - L'Avantage Gaspésien

La députée sortante Diane Lebouthillier.

Depuis 2019, Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine se classe dans le top 25 au Canada des comtés ayant reçu le plus d’argent d’Ottawa, selon les calculs de Global News. Plus de 318 millions de dollars ont été investis au cours du dernier mandat.

De quoi réjouir au plus haut point la députée sortante Diane Lebouthillier, qui était à la marina de Gaspé ce matin pour le lancement officiel sa campagne électorale. Mais outre les deniers alloués par le fédéral, Diane Lebouthillier se targue surtout de toute la besogne effectuée sur le terrain : plus de 12 270 interventions auprès de milliers de commettants (dont 2372 exactement aux Îles-de-la-Madeleine), plus de 60 000 courriels reçus et près de 15 000 conversations téléphoniques. « Les gens avaient besoin d’être supportés et orientés. On était là pour eux », résume fièrement la députée sortante.

Quant au déclenchement des élections, si les opposants politiques ont réitéré que la décision était inutile et irresponsable à l’aube d’une quatrième vague de Covid-19, Diane Lebouthillier indique qu’avec les mesures appropriées, les risques devraient être minimes. « Tout va être très bien contrôlé et les gens devront suivre les règles. Si on fait attention, ça ne sera pas plus dangereux qu’aller à l’épicerie. On considère qu’après 18 mois de pandémie, c’était important que la population soit consultée car elle a un choix à faire quant à la relance économique. Pour nous c’est vraiment important de tâter le pouls des gens. »

Plus qu’un bilan à défendre

 

Si la course avait été extrêmement serrée lors de la dernière élection avec à peine 637 voix d’écart sur son opposant bloquiste, la libérale rappelle aussi que ses appuis avaient augmenté entre 2015 (15 345 votes pour 38,7%) et 2019 (16 296 votes pour 42,5%). « Les gens m’ont fait confiance et j’ai vraiment mis tout mon cœur à l’ouvrage. Le bilan qu’on montre le prouve. Je vais continuer de travailler fort pour la population. Ça reste une élection et j’encourage tout le monde à aller voter. »

Diane Lebouthillier ne veut d’ailleurs pas que défendre un bilan, elle veut aussi aller de l’avant dans l’après-pandémie, avec son comté à l’avant-scène dans trois différents secteurs. « On va faire partie de la relance, qui sera verte et innovante. On va continuer de travailler avec LM Wind Power, Nergica et le Pôle des technologies propres par exemple. Le tourisme, l’agriculture et la forêt ça demeure aussi majeur en tant que région de ressources naturelles. » Pour le tourisme et l’environnement, des projets spécifiques comme celui de mise en valeur des Chic-Chocs et de conservation du patrimoine bâti à Grande-Grave feront partie des priorités. Le volet social et communautaire avec la réforme de l’assurance-emploi, les aînées et la pénurie de main-d’œuvre seront les autres enjeux prioritaires.

Le parc d’hivernage

 

Le dossier de parc d’hivernage à Grande-Rivière continue d’alimenter les discussions. Questionnée une ixième fois sur le sujet, Diane Lebouthillier affirme qu'il s'agit d'un projet auquel elle croit, mais qui ne cadre pas actuellement dans les enveloppes disponibles. « Quand on parle de grue-portique, on parle aussi de cale de halage pour pouvoir sortir les bateaux de l’eau. Je me suis assurée qu’autant du côté de Sainte-Thérèse-de-Gaspé que de Newport que les bateaux vont pouvoir être sortis sur l’ensemble du territoire pour la prochaine saison. »

Elle rappelle que le projet ne cadrait pas dans le Fonds des pêches du Québec et que le milieu a été concerté, autant les pêcheurs que les transformateurs. « Ce qu’on m’a dit, c’est qu’on ne voulait pas que les critères soient modifiés. Ce fonds est vraiment pour l’innovation et qu’on se prépare pour les pêches du futur. »

En conclusion, Diane Lebouthillier se dit fière de son bilan et prête pour ce sprint électoral. Elle mettra d'ailleurs de l'avant les investissements effectués depuis 2019 par son gouvernement. « La raison pour laquelle je me suis présentée en 2015 était de rapprocher Ottawa de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine. C'est exactement ce que j'ai fait et j'ai fermement l'intention de continuer de le faire. Nos résultats sont remarquables et c'est mission accomplie. »

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média