Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

11 août 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Sainte Anne reprend ses droits au pinacle de l'église

BONNE SAINTE ANNE, PRIEZ POUR NOUS

Église Sainte-Anne

©Photo Gracieuseté

Sainte Anne a visiblement séjourné dans la fontaine de jouvence avant de s'élever à nouveau au sommet de l'église.

Près de trois ans et demi après avoir été retirée de son socle pour des raisons de sécurité, la statue de la bonne Sainte Anne veille à nouveau sur les paroissiens de la ville reine de la Haute-Gaspésie.

En octobre 2017, la statue de Sainte Anne était retirée alors que des travaux sur le toit de l'église étaient en cours. On s'était alors aperçu que la statue semblait fragile et endommagée et risquait de tomber. Elle avait donc été retirée de manière préventive pour la restaurer.

Par la suite, les paroissiens ont fait des dons pour aider à la remettre en bon état. L'intérieur qui était auparavent en bois a été remplacé par de l'uréthane et des retouches ont été faites sur l'extérieur de la statue pour lui redonner du lustre. La statue a été restaurée par le sculpteur Fabien Pagé et la firme STGM. Trois ans et demi plus tard, après avoir amassé suffisamment d'argent pour la restauration et son retour sur le toit de l'église, Sainte Anne était prête à veiller à nouveau sur la ville.

Une cérémonie s'est tenue en compagnie de nombreux fidèles qui ont pu assister en direct à son élévation sur le sommet de l'église, une opération qui a duré un peu plus de deux heures. C'est grâce à Judes Lévesque si une grue a pu être dénichée pour procéder à la remise en place de Sainte Anne.

Les gens présents ont chanté en chorale pendant l'ascension de la statue, tous heureux qu'elle reprenne enfin ses droits après trois années de pénitence. Certains on même versé quelques larmes. « C'est important pour nous car nous avons une grande dévotion envers Sainte Anne,  notre patronne. Ça un sens pour nous. Nous faisons la neuvaine chaque année. Ç'a un sens pour nous », confie Marie-Reine Mimeault-Coulombe.

Rappelons qu'en 2017, lorsque la statue avait été retirée de son socle, une vieille bouteille datant de 1940 avec un message du curé de l'époque à l'intérieur avait été retrouvé. Miraculeusement, la bouteille était demeurée sur le toit lors de l'opération et avait pu être récupérée intacte. Sur le message, on pouvait y apprendre que la statue était faite de bois et de plomb doré, qu'elle remplaçait celle qui s'était envolée en fumée lors de l'incendie de 1938 et qu'elle avait été fabriquée aux ateliers J.-Géo. Trudelle de Saint-Romuald. La lettre était signée par le curé Joseph Chenard.

Le même message et des prières spéciales demandant des grâces par l'intercession de Sainte Anne, ont été insérés à l'intérieur de la statue avant son ascension.

©Photo Gracieuseté

Une bénédiction a été donnée par l'Abbé José Ramiro Jaramillo.

©Photo Gracieuseté

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Êtes-vous satisfaits du résultat des élections fédérales de lundi dernier?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média