Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élection municipale

Retour

24 juillet 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Guillaume Bérubé, troisième candidat à la mairie de Cap-Chat

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2021

Guillaume Bérubé

©Photo Gracieuseté

Guillaume Bérubé compte quiatre années d'expérience comme maire à Saint-Octave-de-Métis.

Après Maxime Blanchette et Marcel Soucy, voici au tour de Guillaume Bérubé de faire part de son intention de briguer la mairie de Cap-Chat aux élections de novembre prochain.

Ex-maire de Saint-Octave-de-Métis et agronome de formation, Guillaume Bérubé habite Cap-Chat avec sa conjointe Vicky Francoeur depuis maintenant trois ans. D'abord élu conseiller municipal en 2009 alors qu'il n'avait que 25 ans, il a ensuite occupé le poste de maire de 2013 à 2017. Au cours de son mandat, Guillaume Bérubé a su tisser des liens avec les communautés avoisinantes et rapprocher les organismes entre eux pour concrétiser des projets. Il est aussi à l'origine de l'embauche d'une ressource intermunicipale en loisirs, d'un service de garde au sein de l'école du village, l'achat d'un véhicule incendie, la réfection de routes et de la création d'une serre communautaire.

Pour le principal intéressé, la politique est d'abord une passion. « J'aime ça, tout simplement. De plus, en étant maire, ça nous permet de siéger aussi à la MRC, un endroit où des décisions importantes sont prises et qui ont des répercussions sur les municipalités. » Ce dernier est conscient que Cap-Chat a plusieurs dossiers chauds à régler à commencer par l'eau potable, le garage municipal, la caserne de pompiers et les routes qui sont « en grand besoin d'amour ».

Guillaume Bérubé se voit comme un candidat rassembleur et à l'écoute. « Je suis quelqu'un qui aime lancer des idées sans les imposer et qui pose beaucoup de questions pour envisager les possibilités. Je suis aussi la personne qui va prendre le temps d'aller parler aux gens qui ne sont pas d'accord avec moi pour comprendre leurs positions. Selon moi, être maire n'est pas difficile, mais être un bon maire, c'est autre chose », ajoute-t-il.

S'il est élu, une des premières étapes serait de consulter les citoyens de Cap-Chat pour savoir ce qu'ils désirent pour leur municipalité. Il croit également qu'un comité de développement fort doit être en place pour pousser des projets. « Si les idées sont bonnes et qu'il manque seulement le financement, ce n'est pas un problème insurmontable. On peut toujours trouver du financement », souligne l'aspirant maire.

Quant à savoir comment Cap-Chat peut devenir encore plus attractive pour les familles et les commerces, Guillaume Bérubé croit que le milieu de vie doit être attrayant. « Il y a des choses simples à implanter comme des jeux d'eau à la halte routière, planter des arbres fruitiers un peu partout dans la municipalité pour stimuler la fierté et l'entraide chez les citoyens. »

Comme il l'avait déjà mentionné lorsqu'il était maire de Saint-Octave-de-Métis, Guillaume Bérubé entend utiliser chaque dollar à sa disposition de manière optimale pour apporter le plus possible à Cap-Chat en respectant les budgets et les ressources disponibles.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média