Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

23 juillet 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Simon Deschênes accuse le Centre de services scolaire des Chic-Chocs de négliger les dossiers de Sainte-Anne-des-Monts

PROJETS NON RÉALISÉS

Simon Deschênes

©Photo Louis Laflamme - L'Avantage Gaspésien

Simon Deschênes estime que le Centre de services scolaire des Chic-Chocs doit apporter la même attention à Sainte-Anne-des-Monts qu'aux autres établissements scolaires de la région.

Le maire de Sainte-Anne-des-Monts, Simon Deschênes, accuse le Centre de services scolaire des Chic-Chocs de négliger les projets qui sont en lien avec sa municipalité.

Quatre projets importants sont cités par le maire Deschênes à commencer par le dossier des résidences pour étudiants dont le bâtiment adjacent à l'école Gabriel-Le Courtois est vacant depuis 2005. Jadis utilisé comme résidence étudiante puis comme centre pour toxicomanes, le bâtiment est aujourd'hui à vendre. Devant la popularité grandissante des programmes de formation professionnelle au Centre Micheline-Pelletier, les demandes pour des logements sont aussi en hausse. La pénurie actuelle de logements contribue à rendre le projet de restauration des résidences étudiantes encore plus d'actualité.

Or, depuis plusieurs mois, Simon Deschênes se bute à une fin de non-recevoir de la part du Centre de services scolaire des Chic-Chocs. « J'ai demandé une étude pour la restauration du bâtiment. Il me semble qu'il serait plus que pertinent que nous ayons droit au même service qu'à Gaspé où les étudiants sont logés gratuitement. Quelle ne fût pas ma surprise de voir une belle résolution être adoptée au conseil des commissaires pour rénover la résidence de Gaspé au coût de 3 M$ alors que de mon côté, je ne suis même pas capable d'avoir une rencontre avec la direction générale. J'ai vu mes trois derniers rendez-vous avec l'ex-directrice, Deslilas Fournier, être annulés à la dernière minute et je n'ai jamais réussi à parler à son successeur, Claude Petitpas. »

Un autre dossier qui met le maire en furie est le projet de DEP de transport en camion qui traîne de la patte pendant que Gaspé obtient tout l'appui nécessaire pour déménager le cours de cuisine à l'ancienne gare intermodale, un projet estimé à 6,7 M$. « Je n'ai même pas de mot pour expliquer cette situation. Il y a deux ans, deux fonctionnaires du Centre de services scolaire des Chic-Chocs sont venus me rencontrer à mon bureau, à leur demande, pour que je cesse de revendiquer le DEP de transport par camion. Ils m'ont adressé cette demande sous prétexte qu'il serait plus facile pour eux de bien positionner le dossier du transfert du DEP en cuisine à la gare intermodale de Gaspé. Voilà encore un autre dossier où une autre ville est favorisée au détriment de Sainte-Anne-des-Monts. »

Questionné à savoir si le CSS des Chic-Chocs avait donné son appui pour faire cheminer le dossier du DEP transport par camion à Sainte-Anne-des-Monts, Simon Deschênes répond à l'affirmative. « On me dit toujours que les dossiers avancent bien, mais avec tout ce que j'ai vu et entendu depuis deux ans, il y a matière à se questionner si on me donne réellement l'heure juste. »

Terrain de tennis et gymnase

La réfection des terrains de tennis derrière l'école Gabriel-Le Courtois est aussi au cœur des revendications du maire annemontois. Ce dernier ne s'explique pas pourquoi ce dossier n'est toujours pas réglé. « Ça fait au moins quatre ans qu'on demande qu'ils soient restaurés et rien ne se fait. On parle d'un investissement quand même minime d'environ 60 000 $. La Ville était même prête à engager une somme de 20 000 $ pour le lignage, fournir la pelle mécanique et la main-d'œuvre pour ajouter un court supplémentaire. Toutefois, ce que nous voyons en ce moment, ce sont des terrains gondolés avec de la mauvaise herbe qui pousse au travers du béton. »

Simon Deschênes rappelle que les installations scolaires doivent aussi servir à la communauté. « La population a le droit d'obtenir ce type de services. Actuellement, les terrains ne servent à personne quand on voit leur état. Alors je pose la question à nouveau: Où sont les terrains de tennis? »

Finalement, Simon Deschênes aborde le dossier du gymnase à l'école Gabriel-Le Courtois. « Il y avait un projet d'agrandissement du gymnase à GLC, notamment pour favoriser des programmes de sports-études et le parascolaire. J'ai appris récemment que le Centre de services scolaire n'a pas de projet pour le gymnase. Pire que ça, j'ai su ce printemps que le CSS des Chic-Chocs croyait que la piscine municipale qui est située à l'intérieur de l'école leur appartenait et que, conséquemment, c'était considéré comme un plateau de gymnase. Ainsi, il n'était pas nécessaire d'élaborer un autre projet de gymnase. Ça démontre le désintérêt et la méconnaissance de notre milieu. »

En conclusion, Simon Deschênes invite les personnes qui effectueront le diagnostic organisationnel au sein du Centre de services scolaire de se pencher sur le cas de Sainte-Anne-des-Monts et de constater le non-avancement des projets. « Il est temps que nous revendiquions ce qui nous revient. Je suis en furie. Rien n'avance et j'en ai assez. On parle du système d'éducation et nos jeunes sont en droit d'avoir des services au même titre que les autres villes en Gaspésie. »

Au moment d'écrire ces lignes, toutes nos demandes d'entrevue avec un responsable du Centre de services des Chic-Chocs sont demeurées sans réponse.

Êtes-vous satisfaits du résultat des élections fédérales de lundi dernier?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

24 juillet 2021

Marc-André Lévesque

Je ne suis pas surpris des revendications du maire Deschênes, à Gaspé la C.S Des Chic-Chocs a tout pris au détriment de S.A.D.M à commencer par le centre administratif de La Tourelle qui s'est vidé et tout le monde s'est retrouvé à Gaspé...Je ne parle pas à travers mon chapeau, j'ai travaillé 32 ans comme cadre scolaire et j'ai vécu 4 commissions scolaires. En passant, je connais très bien le dossier de la résidence des étudiants à SADM, pour avoir monté plusieurs projets pour la remettre en fonction de plus pour avoir aussi travaillé avec le Ministère de l'Éducation, je puis vous assurer que cette établissement peut devenir la propriété de la Municipalité pour 1 dollar selon normes établis par le MEQ...En terminant, je tiens confirmer tout mon appuie au maire Simon Deschênes pour ses démarches et cette prise de conscience face à la population annemontoise et les environs. Il est triste de constater que l'on doit se battre entre Gaspésiens pour avancer. Arrêtons de croire que la Gaspésie commence et finit à Gaspé !

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média