Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

21 juillet 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

À quand la fin des contraintes sanitaires dans l'Est-du-Québec?

COVID-19

Covid-19

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Les cas sont à son plus bas depuis un an dans les régions de la Gaspésie et du Bas-Saint-Laurent.

Alors que le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie jouissent d'une situation sanitaire enviable avec à peine trois cas depuis le début du mois de juillet, on a demandé au directeur de la Santé publique de la Gaspésie, Yv Bonnier-Viger de s'exprimer sur un éventuel retour à la normale.

Selon Yv Bonnier-Viger, il est de plus en plus évident que la Covid-19 est un virus saisonnier peu présent pendant la saison estivale. Toutefois, si l'on regarde ce qui s'est produit l'an dernier, une nouvelle vague sa déferlé dès le retour de l'automne, ce qui amène le directeur de la Santé publique à jouer de prudence. « Il ne faut pas baisser la garde et profiter de l'été pour refaire nos forces parce qu'il faudra reprendre les mesures de bases à l'automne, à moins que nous soyons tous vaccinés. »

Toujours selon Dr Bonnier-Viger, la clé pour éviter une nouvelle vague d'infections à l'automne est la vaccination à deux doses. « Il faut convaincre les gens qu'il faut se faire vacciner si on veut s'en sortir. Maintenant, même si les gens sont vaccinés, ils peuvent quand même transporter le virus sans être malade. Nous avons vu aussi que les nouveaux variants s'attaquant davantage aux non-vaccinés alors il faut continuer de suivre les mesures de base, ne serait-ce que par solidarité pour les gens qui ne sont pas encore pleinement vaccinés. »

Quant à l'élimination totale des contraintes sanitaires, Dr Bonnier-Viger estime qu'il faut d'abord atteindre un taux de vaccination global de l'ordre de 85 % pour envisager un tel scénario. « L'appréciation des mesures se fait au niveau national, mais toujours en gardant un œil sur la situation dans les autres pays. Si c'est désastreux du côté américain ou européen, il faudra garder les mesures de bases, surtout si un nouveau variant devait arriver. »

Quant à la situation actuelle en Gaspésie, le directeur de la Santé publique de la région croit que les mesures en place pour l'instant seront maintenues et qu'on ne doit pas s'attendre à davantage d'assouplissements d'ici la fin de l'été. « Je pense que les gens peuvent vivre à peu près normalement. On a relâché beaucoup de pression et tout le monde peut profiter de l'été. »

Finalement, pour ce qui est de l'adhésion des citoyens aux mesures sanitaires advenant un variant provenant d'un pays lointain qui provoquerait une nouvelle vague, Dr Bonnier-Viger est d'avis que les gens sauront réagir de façon adéquate si la situation le commande.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média