Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

15 juillet 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

La petite histoire du (très) gros chat de Matane

33 LB DE BONHEUR

Fat cat

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Ti-Cul prend la pose pour être à son meilleur dans les pages du journal.

Un des chats domestiques les plus imposants de la région (et peut être du Québec?) se nomme Ti-Cul est il habite à Matane. On l'a rencontré en compagnie de son papa, Joé Dion.

Il n'est pas rare de voir des chats avec un surplus de poids, c'est même devenu de plus en plus fréquent selon les vétérinaires. Toutefois, un chat de 33 lb, on ne croise pas ça tous les jours. En moyenne, un chat domestique adulte pèse environ 12 lb. Il y en a pourtant un qui habite ici à Matane. Il s'agit de Ti-Cul, un vieux matou de 14 ans qui est encore très en forme malgré son âge et son poids.

S'agit-il d'un record pour ce qu'on appelle communément un « chat de gouttières »? Difficile à dire. Dans les années '90, on rapportait un chat domestique qui pesait 32 lb et qui était alors l'un des plus gros de la province. Aujourd'hui, on retrouve des chats de race qui peuvent atteindre plus de 40 lb mais ils se font rares. Ti-Cul se retrouve donc probablement parmi les plus gros chats de sa catégorie.

Le gros félin matanais est né en 2007 et il est le fils de Toutoune. Tous deux ont eu le bonheur d'avoir Joé Dion comme papa d'adoption. « Lorsque Toutoune a eu une portée, j'ai donné ses chattons en adoption, mais j'ai eu un coup de cœur pour Ti-Cul et j'ai décidé de le garder, lui et sa mère évidemment. »

Si les premières années du jeune chat ont été tout à fait normales, Joé s'est aperçu que son nouveau chat prenait de l'expansion alors qu'il était âgé de quatre ans. « Je voyais alors qu'il avait une grosse ossature et qu'il commençait déjà à devenir colosse. Il avait aussi un appétit à toute épreuve et voulait tout manger. Je me souviens même l'avoir vu me piquer des croustilles au sel et vinaigre. Il n'y a aucune nourriture qui ne l'attirait pas », rigole-t-il. Joé se rappelle qu'il fallait qu'il le surveille étroitement puisque son félin était attiré parce tout ce que son papa mangeait. « Il n'était donc pas question pour Ti-Cul d'avoir de la bouffe de table car son estomac était sans fin. »

Mais comment Ti-Cul est-il devenu aussi gros? Joé Dion a sa petite idée là-dessus. « Quand il avait environ huit ans, j'étais un peu moins présent à la maison et il passait beaucoup de temps dehors. Tranquillement, je me rendais compte qu'il prenait du poids et il s'est mis à gonfler. Il s'avérait que c'était mes voisins, un gentil couple de retraités, qui le nourrissait sans cesse. Évidemment, Ti-Cul n'allait pas refuser de la bouffe gratuite! »

Puisque le matou avait pratiquement un buffet à volonté chez les voisins, Joé a dû « kidnapper » son chat pour le ramener au bercail et prendre son poids en main. « Je l'ai alors amené chez ma copine, loin des tentations. Je l'ai donc mis au régime. Ça fait maintenant plusieurs années que je le nourris uniquement de nourriture métabolique pour le contrôle du poids, mais il ne maigrit pas. Il a une petite ration le matin et une autre le soir. »

Il se pourrait que Ti-Cul ait simplement un métabolisme lent et qu'il élimine plus lentement les graisses. Malgré tout, le vénérable matou obèse de 14 ans est en forme. Il marche, il court, monte les escaliers et grimpe sur les sofas sans trop de difficultés. Il n'a aucune maladie et ne prend aucun médicament. « Il continue d'aller dehors et vaque à ses occupations de chat. Je le garde toutefois à l'intérieur des limites de la cour », ajoute Joé Dion.

Quant à l'exercice, Ti-Cul n'en fait que très peu. Il va courir seulement s'il y a de la nourriture en jeu. Par contre, depuis quelques temps, le matou de 33 lb a un nouveau compagnon de vie qui le force à bouger un peu plus. C'est également un chat fort sociable qui se laisse approcher par tous les proches de son papa adoptif. « Avec les humains, ça va bien, mais il est plutôt territorial avec les autres chats. Je l'ai vu se battre à quelques reprises avec d'autres félins qui s'approchaient trop près de la maison. Pas besoin de dire qu'il a remporté tous ces combats. Les autres chats n'étaient pas de taille », dit-il en riant.

C'est donc la petite histoire de Ti-Cul, le gros chat de 33 lb de Matane. Avant de quitter la demeure du véritable matou, ce dernier s'est prêté volontiers à une prise de photos et à une séance de flatouilles sur le bedon au grand bonheur de l'auteur de ces lignes. Longue vie à Ti-Cul!

 

Fat cat

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Ti-Cul fraîchement rasé pour l'été.

Fat cat

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Le gros matou se déplace encore avec grâce malgré son « léger » surplus de poids.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média